1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Corse : "Il faut sortir de la surenchère raciste", dit Gilles Simeoni
1 min de lecture

Corse : "Il faut sortir de la surenchère raciste", dit Gilles Simeoni

REPLAY - Le nouveau Président du Conseil Exécutif de Corse rencontre ce lundi 28 décembre les pompiers qui se sont fait agresser et les représentants du culte musulman.

Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse
Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse
Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Corse : "Il faut sortir de la surenchère raciste" dit Gilles Simeoni
00:04:38
Vincent Parizot & Marie Guerrier

Le nouveau chef de l'exécutif insulaire Gilles Simeoni s'est rendu ce lundi 28 décembre au Centre de secours d'Ajaccio pour rencontrer les pompiers qui sont tombés dans un guet-apens le soir du réveillon de Noël, dans le quartier populaire des Jardins de l'Empereur. Dans les jours suivants, des slogans racistes ont été scandés lors de manifestations de soutien aux pompiers et une salle de prière musulmane a notamment été vandalisée. "De la même façon, nous irons dans les quartiers cet après-midi et nous rencontrerons les représentants du culte musulman pour exprimer notre solidarité", a indiqué l'élu. Deux enquêtes ont été ouvertes, et deux hommes interpellés, après les incidents survenus ces derniers jours.

Nous considérons comme Corses celles et ceux qui vivent ici et épousent le destin de cette île, sans considération de leur origine, leur religion ou de leur couleur de peau.

Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse

Y a-t-il un problème de racisme en Corse ? "Comme dans toutes les sociétés", répond Gilles Simeoni. Il s'empresse de souligner les liens forts entre les peuples corses et marocains, rappelant l'exil corse du roi Mohamed V en 1953 et la participation des Marocains à la libération de l'île pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il juge les slogans entendus lors des manifestations tout aussi "scandaleux" que ceux entendus par les pompiers agresser"Il faut sortir de la surenchère raciste. La Corse n'est pas raciste"

Face à une parole raciste qui s'exprime "souvent et partout en France et en Europe", il préconise "des politiques de fond en matière d'intégration et le refus de la ghettoïsation", plutôt que des renforts policiers. À ceux qui confondent extrême droite et nationalisme corse, il explique que son mouvement est "progressiste et ouvert". "Nous considérons comme Corses celles et ceux qui vivent ici et épousent le destin de cette île, sans considération de leur origine, leur religion ou de leur couleur de peau".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

Bienvenue sur RTL

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fu