1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : Olivier Véran annonce 66.000 primo-vaccinés en 24h, une première depuis octobre
1 min de lecture

Coronavirus : Olivier Véran annonce 66.000 primo-vaccinés en 24h, une première depuis octobre

Olivier Véran s'est félicité que 66.000 nouveaux Français ont reçu mercredi une première dose de vaccin, un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis le 1er octobre dernier.

Olivier Véran à l'Assemblée le 3 janvier 2022
Olivier Véran à l'Assemblée le 3 janvier 2022
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Romain Giraud & AFP

Olivier Véran n'a pas caché sa satisfaction ce mercredi 5 janvier à l'Assemblée nationale en annonçant que 66.000 nouveaux Français avaient reçu leur première dose de vaccin sur la journée de mercredi, un chiffre qui n'avait pas été atteint depuis le 1er octobre. 

Le ministre de la santé a également sous-entendu que cette nette augmentation de primo-injection avait un lien avec les débats sur le passe vaccinal et les propos controversés d'Emmanuel Macron, en glissant qu'il ne croyait "pas au hasard".

"Si nous faisions cela pendant 70 ou 75 jours, nous aurions une protection complète de la population française à l'égard des formes graves", a-t-il ajouté dans l'hémicycle. Pour rappel, quelque cinq millions de Français n'ont pas encore reçu d'injection contre le Covid-19, dont environ un cinquième sont considérés comme des populations à risque.

5% des patients hospitalisés disposent d'un faux passe

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également indiqué dans la nuit de mercredi à jeudi devant l'Assemblée nationale que "5% des patients hospitalisés" disposaient de faux passe sanitaires et ne sont pas vaccinés.

À lire aussi

"Le faux pass tue, c'est la réalité", a-t-il lancé aux députés LFI qui rejettaient un renforcement des sanctions en cas de fraude, dans le cadre de l'examen du projet de loi instituant le passe vaccinal. "Les mesures de la loi nous paraissent équilibrées", a-t-il insisté. 

Pour rappel, selon la loi, la détention d'un faux passe doit être désormais réprimée de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende. Présenter un passe appartenant à autrui ou transmettre à autrui un passe en vue de son utilisation frauduleuse sera puni d'une amende forfaitaire de 1.000 euros, contre 135 euros aujourd'hui.

Les députés ont cependant adopté un amendement gouvernemental sur le "repentir". Les personnes détenant des faux passe n'auront en effet pas de sanction si elles se font injecter une première dose de vaccin dans les 30 jours suivant la commission de l'infraction. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.