3 min de lecture Travail

Coronavirus : chute historique pour l'emploi des cadres en 2020

À cause de la pandémie du coronavirus, il pourrait y avoir moins de 200.000 recrutements chez les cadres cette année.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus : chute historique pour l'emploi des cadres en 2020 Crédit Image : BernardaSv | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Venantia Petillault

C'est du jamais vu. Et c'est un excellent baromètre de la nature de la crise qui nous frappe car c'est le gel de l'embauche des cadres donc le gel de ceux qui sont censés apporter de l'énergie, du dynamisme, de la valeur ajoutée. Ce gel pointe du doigt les secteurs réellement impactés : industrie, construction, commerce.

On parle d'une chute qui risque d'aller jusqu'à -40%, moins de 200.000 recrutements alors qu'on frôlait les 300.000 l'an dernier.
 
On n'a jamais atteint un tel niveau lors des précédentes crises. Ni en 2013 au moment de Fukushima et de la crise des dettes des États, ni en 2008 avec les subprimes, ni en 2002 avec l'explosion de la bulle internet, ni pendant la guerre du Golfe. Et c'est un véritable traumatisme pour la population des cadres car c'est un secteur qui était jusqu'ici en "plein emploi" qui ne connaissait pas le chômage avec un taux à 4-5% et qui, globalement, ne connaissait pas les crises. C'est ce qui rend le coronavirus très atypique et ce qui peut compliquer le rebond.

Les jeunes et les cadres seniors touchés

La situation des cadres se normalise par rapport aux courbes du chômage. Cela touche les jeunes qui n'arrivent pas à entrer sur le marché du travail parce que l'activité est à l'arrêt mais aussi parce que ces postes de cadres sont souvent des emplois en télétravail et on sait que c'est difficile de prendre un poste de management en distanciel.


Et puis, ça touche les seniors qui étaient parfois les "empereurs des entreprises" comme les ingénieurs. Ceux-là ont traversé les précédentes crises sans encombres... sans s'inquiéter. Mais il se trouve que cette crise survient aussi à un moment de bascule technologique et un certain nombre de cadres quinquagénaires sont poussés vers la sortie car ils ne travaillent pas sur les technologies du futur.

À lire aussi
Le burn-out, le nouveau mal du du siècle, fait des ravages chez de nombreux salariés travail
Burn-out : Michel Cymes rappelle comment détecter les premiers symptômes


Les ingénieurs motoristes du technicentre de Renault qui travaillent sur les moteurs diesel, par exemple ou encore les ingénieurs ou techniciens supérieurs de l'aéronautique qui n'ont aucune perspective d'ici 4 ans. Et c'est cruel car ils n'ont pas démérité mais le robinet des commandes est fermé et l'avion du futur nous projette en 2035, un peu trop loin pour eux.
 
Si, il y a toujours une tension car on recherche toujours les mêmes profils dans l'informatique, la recherche pharmaceutique par exemple. Et dans ce cas, il y a une grosse compétition pour attirer ces talents. Simplement, il y a moins d'offre globalement.

C'est comme dans l'immobilier à Paris. Vous n'avez plus 10 candidats pour un appartement mais 5 pour 1 et encore beaucoup de monde sur les biens les plus accessibles. En fait, c'est la chute de l'embauche.

Le plus : grand oral pour la reprise de la chaîne "Bio C' Bon"

Les repreneurs vont défendre leurs projets aujourd'hui au tribunal de commerce de Paris. On retrouve le concurrent Biocoop, Carrefour ou la famille Zouari qui possède les surgelés Picard qui ont promis de reprendre l'essentiel du millier de salariés. Le tribunal rendra sa décision dans quelques jours.

La note : 18/20 à la "machine à pain"

Elle revient ! Elle a été très à la mode, il y a une dizaine d'années lors de la précédente crise et cette fois, c'est l'ambiance confinement qui booste les ventes : +75% depuis le début de l'année. Et la yaourtière aussi enregistre un bond de 60%. C'est évidemment le triomphe du "fait maison" qui s'est imposé dans les familles avec le confinement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Cadres Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants