1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Contrôle technique auto : Bruxelles durcit le ton
1 min de lecture

Contrôle technique auto : Bruxelles durcit le ton

REPLAY - L'Union européenne souhaite imposer aux automobilistes un passage plus fréquent dans les centres d'examen afin d'améliorer la qualité du parc roulant.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Contrôle technique auto : Bruxelles durcit le ton
00:02:07
Christophe Bourroux

Actuellement, le premier contrôle technique intervient au bout de quatre ans, puis tous les deux ans. Bruxelles voudrait que cela se fasse tous les ans, comme c'est le cas en Belgique ou en Autriche, par exemple. Concrètement, le passage dans un centre s'effectuerait au-delà de la sixième année.

Cette proposition a été rejetée par l'assemblée nationale. Motif : cela pèserait trop lourd dans le budget des ménages les plus modestes qui paient déjà un peu plus cher que la moyenne, car ils possèdent souvent des vieux véhicules, qui sont davantage retoqués lors des contrôles.

En cas de changement (un contrôle tous les ans), ce montant passerait ainsi de 90 euros en moyenne à près de 130 euros.

Près d'un Français sur cinq ne se soumet pas au contrôle technique

Christophe Bourroux

Pour le CNPA, qui regroupe les professionnels de l'automobile, cela permettait aussi de différer les grosses réparations. Au final, le  conducteur serait donc gagnant. Avec des conséquences aussi sur la sécurité routière et l’environnement.

À lire aussi

Un argument balayé par l'association 40 millions d'automobilistes, qui souligne que près d'un Français sur cinq ne se soumet pas au contrôle technique, par peur d'avoir à payer une facture trop salée. Pour rappel : si vous n'effectuez pas la démarche, vous risquez un PV de 135 euros.

À chaque contrôle technique, un certificat pourrait être établi. Un document payant qui serait obligatoire pour garantir l'authenticité du kilométrage.

La France a trois ans pour mettre en place cette mesure, qui concerne au moins 4 millions de véhicules de plus de quatre ans qui changent de main chaque année. Cela viserait à limiter les fraudes. On estime, en effet, qu'entre 5 et 12% des voitures d'occasion auraient un compteur trafiqué.

RTL vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire