1 min de lecture Ehpad

Confinement dans un Ehpad : "La peur est revenue, mais il faut qu’on vive avec"

INVITÉ RTL - Pascal Ramirez, directeur de l’Ehpad Bergeron-Grenier situé à Mansle, explique que son établissement autorisait déjà les visites aux proches.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"La peur est revenue, mais il faut qu'on vive avec", dit un directeur d'Ehpad Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Youen Tanguy

L'annonce a été faite dimanche par le ministre de la Santé Olivier Véran. Il est désormais possible "pour les familles" de rendre visite à des personnes dans les Ehpad, dans des conditions "extrêmement limitées".
Pour Pascal Ramirez, directeur de l’Ehpad Bergeron-Grenier situé à Mansle, en Charente, c'est une bonne nouvelle. Mais il assure n'avoir pas attendu l'annonce du ministre pour mettre cette mesure en place. "Dès que c’était possible, on emmenait les familles et les résidents à la grille de l'Ehpad pour qu’elles puissent se parler à quelques mètres de distance", assure-t-il. En revanche, "pas question que les proches rentrent à l’intérieur de l’établissement, sauf pour de l’accompagnement de fin de vie".

Dans cet Ehpad, la moitié du personnel avait décidé de se confiner avec les 58 pensionnaires 24h/24, 7j/7 au début du confinement. "Les personnes qui étaient auto-confinées sont désormais rentrées chez elle, pour avoir un bon repos. L’autre moitié vient d’entrer en confinement avec les résidents, complétée par une équipe de soignants hospitaliers", assure Pascal Ramirez. Des soignants qui n’ont "pas été testés car ils n’ont pas de symptômes". 

Est-il inquiet qu'ils puissent être toutefois porteurs du virus ? "La peur est revenue le jour où l’on a décidé de ressortir, mais il faut qu’on vive avec", explique-t-il avant d'ajouter qu'ils sont bien préparés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ehpad Famille Charente
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants