1 min de lecture École

Classes CP dédoublées : comment l'État veut régler le problème du nombre de professeurs

Les 2.200 classes de CP dans les réseaux d'éducation prioritaire renforcée créées à la rentrée prochaine seront abondées par l'affection de 2.500 nouveaux enseignants.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Classes CP dédoublées : comment l'État veut régler le problème du nombre de profs Crédit Image : AFP / Nicolas Peschier | Crédit Média : Anais Bouissou / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou et La rédaction numérique de RTL

Comment mettre au point le dédoublement des classes CP ? Largement mise en avant durant la campagne présidentielle, cette mesure d'Emmanuel Macron concerne 2.200 classes dans les réseaux d'éducation prioritaire renforcée (REP+). L'objectif est ainsi de ne pas avoir plus de 12 élèves dans ces classes dès la rentrée 2017. Cependant, à l'approche des vacances scolaires d'été, le gouvernement rencontre quelques difficultés. Le ministère de l'Éducation nationale cherche encore une solution pour trois écoles sur dix. La faute à des problèmes de locaux ou tout simplement par manque d'enseignants.

Le ministre Jean-Michel Blanquer a néanmoins trouvé une solution : piocher dans les 4.000 recrutements d'enseignants déjà prévus pour cette rentrée par le précédent quinquennat. "Sur 4.000 créations de postes, nous en consacrons 2.500 en dédoublement des CP en REP+", a-t-il déclaré dans un entretien à La Voix du Nord du lundi 26 juin.

Ces enseignants étaient, pour la plupart, déjà dispatchés dans les académies pour assurer de nouvelles ouvertures de classe ou pour faire fonctionner le dispositif "Plus de maître que de classes". Celui-ci, consistant à avoir deux enseignants pour une classe, risque bien d'être mis en pause à certains endroits. En Seine-Saint-Denis, les enseignants notent déjà une perte de 113 postes prévus pour ce plan, au profit des classes de CP dédoublées.

À lire aussi
Le cartable d'un collégien (Illustration) rentrée scolaire
Allocation de rentrée scolaire : qui peut en bénéficier ?

Pour rassurer la profession, le ministre dit vouloir "continuer à mettre en oeuvre" le dispositif 'Plus de maître que de classes" avec "moins de professeurs dédiés". Pas sûr que cette réponse suffise aux professeurs et parents qui, sur le terrain, commencent à se mobiliser contre cette option. Des grèves et des rassemblements ont eu lieu, ou sont prévus, en Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, dans le Tarn-et-Garonne, le Rhône, le Var et le Vaucluse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Éducation nationale Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789109015
Classes CP dédoublées : comment l'État veut régler le problème du nombre de professeurs
Classes CP dédoublées : comment l'État veut régler le problème du nombre de professeurs
Les 2.200 classes de CP dans les réseaux d'éducation prioritaire renforcée créées à la rentrée prochaine seront abondées par l'affection de 2.500 nouveaux enseignants.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/classes-cp-dedoublees-comment-l-etat-veut-regler-le-probleme-du-nombre-de-profs-7789109015
2017-06-26 11:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7s1fuwAgen8MfrIBRTv0MQ/330v220-2/online/image/2015/0901/7779572565_une-salle-de-classe-illustration.jpg