2 min de lecture FMI

Christine Lagarde va suivre "attentivement" la primaire de la droite

INVITÉE RTL - La directrice du FMI va recevoir le prix de femme de l'année du magazine "Glamour".

CHOQUET_245x300 L'Homme du jour Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Christine Lagarde va suivre "attentivement" la primaire de la droite Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

À la tête du Fonds monétaire international (FMI) depuis 2011, Christine Lagarde va être nommée "Femme de l'année" par le magazine Glamour. Une distinction qui touche l'ancienne ministre de l'Économie et des finances, qui va succéder ainsi à Hillary Clinton et Michelle Obama. Après l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, la directrice du FMI se montre réservée sur la politique du futur 45e président des États-Unis, mais elle reste optimiste : "Dans les fonctions qui sont les miennes je suis obligée de regarder les aspects économiques de ses propositions, d'être pour le reste personnellement très vigilante et très attentive. Sur le plan économique, il y a un certain nombre de propositions qui sont positives, les projets d'investissement dans l'infrastructure, le souhait de relancer la croissance".

"Il faut être confiant et proposer des solutions, je pense que c'est la seule voie possible", poursuit Christine Lagarde qui ne redoute en aucun cas sa future collaboration avec Donald Trump : "Il faut être confiant et proposer des solutions, je pense que c'est la seule voie possible".

Christine Lagarde n'envisage un retour en politique

Bien qu'elle soit complètement absorbée par ses fonctions à la tête du FMI, l'ancienne ministre de l'Économie,
des Finances et de l'Industrie reste très attentive à l'évolution du paysage politique français, notamment à l'approche de la primaire de la droite et du centre : "je suis ça bien sûr attentivement. Je dois dire que le vote par procuration, qui n'est pas possible pour les primaires, est vraiment un peu dommage. Mais je ne voterai pas, je serai à Lima au Pérou."

À lire aussi
Christine Lagarde, le 11 avril 2019 taxe carbone
La taxe carbone, l'instrument le plus efficace contre la pollution, selon le FMI

Christine Lagarde n'envisage pas cependant un retour à la politique française : "Ça me parait très improbable, mais il ne faut jamais insulter l'avenir. [...]  Je n'ai absolument pas idée de ce que je ferai en 2021, je serai peut-être très très fatiguée et j'irais m'occuper de mes roses et de mes petits-enfants". La directrice du FMI affiche aujourd'hui sa volonté de se consacrer entièrement à son mandat : "Je pense que là où je suis, je suis à la fois utile et dans un milieu qui m'est plutôt familier. Je suis très heureuse là où je suis."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FMI Christine Lagarde Glamour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785778035
Christine Lagarde va suivre "attentivement" la primaire de la droite
Christine Lagarde va suivre "attentivement" la primaire de la droite
INVITÉE RTL - La directrice du FMI va recevoir le prix de femme de l'année du magazine "Glamour".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/christine-lagarde-va-suivre-attentivement-la-primaire-de-la-droite-7785778035
2016-11-14 21:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nuqbaeI9KJ68FlQ7iMVFdg/330v220-2/online/image/2015/0709/7779047193_christine-lagarde-directrice-du-fmi.jpg