1 min de lecture Charente-Maritime

Charente-Maritime : un policier pour surveiller les élèves trop bruyants à la cantine

Face à des élèves de primaire trop bruyants à la cantine, le maire de la commune a demandé à un policier d'assurer la surveillance du repas.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Charente-Maritime : un policier pour surveiller les élèves trop bruyants à la cantine Crédit Image : AFP | Crédit Média : Vincent Serrano | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Serrano

À Aigrefeuille-d'Aunis, à 20 km de La Rochelle, la mairie trouve que les élèves de l'école primaire sont bien trop bruyants. Elle a donc trouvé une solution pour faire taire les élèves : un policier. Dans cette commune de 3.000 habitants, la cantine de la police se trouve juste à côté de celle des enfants. Une aubaine pour le maire qui a décidé que pour cette rentrée 2016, l'un des deux policiers pourra manger plus tôt, pour ensuite venir surveiller les élèves de primaire lors du déjeuner. Seul problème, le policier ne prend pas le temps de se changer et assure donc la surveillance de la cantine en uniforme. Sauf qu'au milieu de 300 pensionnaires qui donnent de la voix, il a parfois du mal à se faire entendre et se sert désormais d'un sifflet, que le maire lui a donné. Un sifflet dont il abuserait un peu trop. Certains parents sont furieux et estiment qu'un policier n'a rien à faire dans une école.

"Ce n'est pas comme ça qu'on apprend aux enfants à se tenir correctement. Et puis si c'est le premier rapport à la loi qu'ils apprennent, ce n'est pas du tout éducatif et pédagogique", se désole Cécile, maman d'une élève de 6 ans. "Avec le plan Vigipirate, je ne suis pas sûre que sa place soit au sein de la cantine. Il ne me semble pas que ce soit les enfants qui sont des délinquants. Je trouve ça complètement incroyable et complètement fou", ajoute-t-elle. 

La mère de famille propose alors d'autres solutions, comme des retraités bénévoles pour surveiller les enfants à la place du policier, une meilleure insonorisation, où encore des tablées moins grandes pour éviter les bavardages, mais sans succès. Le maire d'Aigrefeuille-d'Aunis, qui n'a pas souhaité répondre à nos questions, a commandé une autre solution qui devrait faire pour le coup du bruit. En effet, une alarme lumineuse devrait être installée dans la cantine d'ici la fin de l'année. Elle devrait avertir le policier des coups de sifflet qu'il doit donner.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charente-Maritime Insolite École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784962823
Charente-Maritime : un policier pour surveiller les élèves trop bruyants à la cantine
Charente-Maritime : un policier pour surveiller les élèves trop bruyants à la cantine
Face à des élèves de primaire trop bruyants à la cantine, le maire de la commune a demandé à un policier d'assurer la surveillance du repas.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/charente-maritime-un-policier-pour-surveiller-les-eleves-trop-bruyants-a-la-cantine-7784962823
2016-09-23 05:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QwpSAvWunPeKXvyIRv07HA/330v220-2/online/image/2016/0906/7784756370_on-prefere-manger-a-la-cantine.jpg