1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ces enfants de poilus qui n'ont pas oublié la guerre 14-18
3 min de lecture

Ces enfants de poilus qui n'ont pas oublié la guerre 14-18

REPLAY - Les poilus ne sont plus là pour témoigner de la Première guerre mondiale, ce sont leurs enfants le font.

Marie Guerrier
Marie Guerrier
Ces enfants de poilus qui n'ont pas oublié la guerre 14-18
05:15
Marie Guerrier

Ce 11 novembre 2015, Madeleine, 108 ans, et Suzanne, 106 ans, se souviennent pour Le Parisien/ Aujourd'hui en France de l'armistice de 1918. Si la première a perdu son père en 1914, la seconde a eu la chance de le voir revenir. Elle se rappelle qu'il l’emmenait sur les champs de bataille et se souvient "des caisses contenant des ossements". 

Les poilus ne sont plus là pour témoigner. Ce sont leurs vieux enfants qui veillent encore aujourd'hui sur la mémoire, mais ils ne sont pas non plus éternels. le généalogiste Jean Louis Beaucarnot lance un appel ce mercredi matin : allez voir les vieux, enregistrez les sans vous demander ce que vous en ferez. Et quand quelqu'un meurt, ne jetez pas ses vieux papiers sans les avoir scannés ou photographiés. Il y a toujours quelqu'un que cela passionnera.
 
Les poilus sont mort gazés dans les tranchées. Mais les armes modernes empoisonnent aussi. Le Parisien raconte le long combat des militaires du nucléaire. Pour la première fois, des anciens des sites du plateau d'Albion, dans les Alpes Provençales, et de l'Île Longue à Brest se sont retrouvés pour réclamer ensemble justice pour les irradiés. Ils sont une quarantaine à avoir développé des pathologies qu'ils attribuent aux radiations. Cinq leucémies ont été reconnues maladies professionnelles, pas les autres cancers.

Disparaître en Espagne, réapparaître en Italie

Il y a 17 ans, Carlos, un Espagnol de Bilbao, s'est volatilisé raconte ce mercredi Sud Ouest. Déclaré mort par les autorités espagnoles il y a cinq ans, il est retrouvé par hasard le mois dernier par des ramasseurs de champignons dans une forêt en Toscane, en Italie. Passeport, prénom, tout concordent. Les informations sont transmises à la famille de Carlos qui, après l'avoir formellement identifié, font le déplacement en Italie. Mais là, nouveau coup dur : leur proche, qui se terrait comme un ermite, a de nouveau disparu.

Johnny et Laeticia Hallyday, 21 ans d'amour

"Nous sommes indestructibles" clament Johnny Hallyday et sa femme Laeticia à la Une de Paris Match. Si le rocker ne lâche que quelques mots durant l'interview, son épouse rappelle que ça fait 21 ans qu'ils sont ensemble. Elle "commence à savoir gérer l'animal" assure-t-elle, expliquant que l'infidélité de l'idole de jeunes l'a incitée à se remettre en question. Elle n'imagine pas sa vie sans lui : "Je ne peux pas respirer sans lui".
Le mot mort n'est jamais prononcé dans cette interview, mais à la question pourquoi Johnny s'angoisse-t-il alors que tout va bien, Laeticia répond "l'échéance de la vie lui fait peur. Ses filles grandissent, il vieillit et ça l'installe dans une mélancolie douloureuse, torturée."
L'Express consacre un portrait au Johnny de la musique urbaine, dixit Pascal Nègre, le patron d'Universal : Maître Gims. Le rappeur consensuel a l'intelligence de ne se fâcher avec personne. Dans ses textes, ni insulte ni gros mot écrit l'hebdomadaire qui raconte son parcours d'enfant du Zaïre arrivé en France avec sa famille à l'âge de 2 ans. Pour certains sa plume est à la hauteur de ses auditeurs, niveau cm2. Joey Starr n'est pas tendre... mais pour Gims c'est déjà gagné constate le magazine. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

 
 
 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/