2 min de lecture Technologie

CES 2020 : une patate connectée au salon high-tech

Un français est parvenu à obtenir sa place pour le prestigieux salon technologique CES (Consumer Electronics Show) à Las Vegas et met en garde sur le "bien fondé du tout connecté"

La patate connectée
La patate connectée Crédit : Capture YouTube Nicolas Baldeck
Marie Gingault

Il est jeune et il est Français. Nicolas Baldeck, proche de la trentaine a mis un point la première patate connectée. Et oui, même si cela prête à sourire, le jeune homme d'Annecy a réussi à obtenir un stand au prestigieux salon CES (Consumer Electronics Show) à Las Vegas.

Alors que le salon se vante de ne présenter que la crème de la crème de la technologie, il se voit recevoir un beau pied de nez de la part de Nicolas Baldeck. Pour faire parti des exposants, il n'a eu qu'a remplir un formulaire expliquant en quoi Potato était une innovation technologique ainsi que de signer un chèque de 1.000 dollars pour réserver son stand. 

Intitulé Smart Potato, le projet consiste à planter une carte électronique dans la pomme de terre, dans laquelle elle prend son électricité. Potato décode alors le langage de la patate et traduit ses informations à un téléphone via bluetooth. Le Français est quelque peu déçu de ce que sont devenues les innovations d'aujourd'hui : "Quand certains ont commencé à dire 'je mets une puce bluetooth et ça devient une innovation' là je suis devenu sceptique. Je ne suis pas venu avec ma smart potato pour me moquer, mais davantage pour apporter un nouveau point de vue" déclare-t-il dans une interview avec Les Numériques.

"Make potatoes great again"

PDG de la start-up BPZ Labs, comme "bac plus zéro" ironise-t-il, Nicolas Baldeck se définit lui même comme un innovateur, entrepreneur, artiste, rêveur et activiste de l'open data. Il a par ailleurs poursuivi son "troll" dans son slogan "make potatoes great again"

À lire aussi
Photo d'illustration environnement
Changement climatique : la géo-ingénierie peut-elle nous sauver ?

L'exposition de sa smart potato a tout de même coûté 4.000 dollars au créateur. 1 000 dollars pour la location du stand et 3 000 dollars supplémentaires pour l'hébergement, les transports et la nourriture le temps de son séjour. 

Mais Nicolas insiste : il s'agit d'un projet sérieux et d'une réelle invention technologique. "Potato n'est pas "un canular pour ridiculiser le CES". " Il s'agit d'une performance artistique, afin d'interpeller sur le bien fondé du "tout connecté" " peut-on lire sur son compte Twitter.

Il est d'ailleurs possible de vous procurer la smart potato via le site Indiegogo pour la somme de 34 dollars. À cette heure-ci 29 personnes se sont déjà procurées la fameuse patate.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Technologie Insolite High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants