1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Carlos Ghosn : le conseil d'administration de Renault refuse de lui verser sa retraite chapeau
1 min de lecture

Carlos Ghosn : le conseil d'administration de Renault refuse de lui verser sa retraite chapeau

Le conseil d'administration de Renault estime que les "conditions de départ" de l'ancien patron de Renault ne permettent pas de lui verser une rente de 770.000 euros par an.

Carlos Ghosn, le 6 mars 2019.
Carlos Ghosn, le 6 mars 2019.
Crédit : Kazuhiro NOGI / AFP
Carlos Ghosn : le conseil d'administration de Renault refuse de lui verser sa retraite chapeau
00:01:19
Carlos Ghosn : le conseil d'administration de Renault refuse de lui verser sa retraite chapeau
00:01:14
Martial You - édité par Cassandre Jeannin

Nouveau rebondissement pour Carlos Ghosn. Le conseil d'administration de Renault s'est réuni mercredi 3 avril et refuse de verser une retraite chapeau de 770.000 euros à l'ancien patron. Il considère que les "conditions de départ" de l'ancien PDG "ne correspondent à aucun des deux cas d'ouverture de ce régime et qu'une rente ne pourra lui être versée à ce titre". Carlos Ghosn avait fait valoir des droits à la retraite lorsqu'il a présenté sa démission dans une lettre le 24 janvier dernier.

Tout ce que Renault doit encore à son ancien patron est annulé ou gelé ce soir. La part variable d'un million et demi d'euros a été refusée, les 80.000 actions d'une valeur de 5 millions d'euros aussi et les 224.000 euros de salaire restants ne seront sans doute jamais versés non plus. Un vote des actionnaires prévu dans quelques semaine le confirmera sûrement. 

Pour les administrateurs du groupe il y a trop d'incertitudes dans le dossier Carlos Ghosn et ils vont attendre la fin des investigations. D'autant que ce soir on apprend qu'il y a de nouveaux doutes sur plusieurs millions de dépenses injustifiées dans la filiale néerlandaise Renault RNBV. 

Changement d'époque avec le nouveau PDG

Jean-Dominique Senard donne l'exemple. Il ne gagnera que 450.000 euros par an pour ses fonctions de président. C'est le salaire des présidents d'entreprises publiques comme la RATP ou la SNCF. C'est aussi près de 10 fois moins que ce qu'il gagnait chez Michelin mais il n'a plus un rôle opérationnel chez Renault, il ne pilote pas la stratégie du groupe. Au-delà de son salaire, il ne touchera pas de bonus ni d'actions à prix préférentiel.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire