2 min de lecture Migrants

Calais : une manifestation anti-migrants interdite par la mairie

Natacha Bouchart a interdit le rassemblement appelé par le collectif "Calaisiens en colère", après la visite remarquée de Marine Le Pen vendredi 2 octobre.

Entre 3.500 et 5.000 réfugiés vivent actuellement dans la "jungle" de Calais.
Entre 3.500 et 5.000 réfugiés vivent actuellement dans la "jungle" de Calais. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
AFP et La rédaction numérique de RTL

La sénatrice-maire (Les Républicains) de Calais, Natacha Bouchart, a annoncé samedi avoir pris un arrêté d'interdiction d'une manifestation organisée dimanche par le collectif "Calaisiens en colère" qui attribue l'insécurité aux migrants. "Pour la sérénité de tous, aucune manifestation n'est autorisée et ce afin d'éviter des problèmes qui pourraient s'avérer graves", s'est justifiée l'élue dans un communiqué. "Si je comprends parfaitement que nous soyons tous excédés, ce n'est pas la violence physique ou verbale qui est la solution", a-t-elle ajouté.

Le passage de Marine Le Pen fait jaser

La manifestation devait avoir lieu dimanche à 14h sur la plage de la ville. L'arrêté municipal a quant à lui été pris dans la semaine, selon une porte-parole de Mme Bouchart. "Mais du fait de la venue de Marine Le Pen hier (vendredi), l'origine même de l'arrêté a été mal comprise", a indiqué à l'AFP cette porte-parole, qui a rappelé que "des arrêtés similaires ont déjà été pris dans les dernières semaines, que les manifestations soient du côté des migrants ou de l'autre". Le 11 septembre, Mme Bouchart avait lancé un "appel au calme" face à une situation "incontrôlable". Elle avait dénoncé tant les manifestations à répétition des migrants devant l'hôtel de ville que celle des "Calaisiens en colère" prévue le surlendemain, qu'elle n'avait pas interdite mais qui avait fini par être annulée par ses organisateurs en raison de menaces reçues.
"Le Front National, à l'image de Marine Le Pen hier soir, instrumentalise Calais à des fins électoralistes", a écrit samedi la maire dans son communiqué.

"Le parti d'extrême droite et sa présidente manipulent les Calaisiens en se servant du sentiment de colère et d'injustice qui les habite, et que je partage également. Mais les extrêmes, quels qu'ils soient, ne sont jamais de bons conseillers", a encore estimé Natacha Bouchart. La veille, Marine Le Pen, que les sondages donnent vainqueur aux élections de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait tenu une conférence de presse puis un meeting dans un bowling de Calais, évoquant une "ville martyre", "assiégée". "Je n'accepte pas de voir la République battre en retraite à Calais, de voir des Français devenir des étrangers chez eux", avait notamment dit la candidate. Environ 3.500 migrants vivent dans des conditions indignes dans un camp situé à l'est de Calais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Calais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779966415
Calais : une manifestation anti-migrants interdite par la mairie
Calais : une manifestation anti-migrants interdite par la mairie
Natacha Bouchart a interdit le rassemblement appelé par le collectif "Calaisiens en colère", après la visite remarquée de Marine Le Pen vendredi 2 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/calais-une-manifestation-anti-migrants-interdite-par-la-mairie-7779966415
2015-10-03 18:23:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/O8SixFk2uBXk8BKYrzqhDA/330v220-2/online/image/2015/0910/7779679574_des-migrants-dans-la-jungle-de-calais-le-29-juillet-2015.jpg