1 min de lecture Calais

Calais : de nouveaux affrontements entre policiers et migrants

Des heurts similaires avaient eu lieu la nuit précédente où 16 policiers avaient été légèrement blessés.

Quelque 4.500 migrants vivent dans la précarité dans le camp de la "Jungle" à l'est de Calais.
Quelque 4.500 migrants vivent dans la précarité dans le camp de la "Jungle" à l'est de Calais. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

De nouveaux affrontements ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi, opposant des forces de l’ordre à 250 migrants, aux abords de la jungle de Calais. Ces derniers auraient tenté de “ralentir le trafic sur la rocade portuaire en posant divers objets sur la chaussée” de 23h à 4h du matin, a indiqué un porte-parole de la préfecture à l’AFP.

"Les policiers ont dû repousser à plusieurs reprises les migrants de la rocade. Des projectiles ont été tirés sur les policiers", a ajouté ce porte-parole, précisant qu'ont été dénombrés "11 blessés très légers" parmi les forces de l'ordre, sans mentionner d'éventuels blessés parmi les migrants.

Les policiers ont répondu aux jets de pierre par des lacrymogènes à de nombreuses reprises. De leur côté, les migrants ont "démonté des panneaux de signalisation pour faire des barrages sur la rocade", selon cette source, qui évoque l'aide de militants altermondialistes "No Border" et d'extrême gauche "Black Blocs".

4500 migrants dans la "Jungle"

Le quotidien La Voix du Nord révèle que ce mardi matin, la situation ne semblait pas apaisée puisque l’accès à la rocade portuaire n’était toujours pas rétabli. Des affrontements similaires avaient eu lieu la nuit précédente où 16 policiers avaient été légèrement blessés

À lire aussi
Un mariage (illustration). insolite
Calais : contraints de rester à l'hôpital, ils se marient à la maternité

Quelque 4.500 migrants vivent dans la précarité dans le camp de la "Jungle" situé à l'est de Calais et jouxtant la rocade portuaire, dans l'espoir de passer en Angleterre, qu'ils considèrent comme un eldorado. Le camp avait atteint le chiffre record de 6.000 migrants il y a plusieurs semaines, poussant le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à se rendre sur place pour y annoncer des mesures sécuritaires et humanitaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Calais Migrants Affrontements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants