1 min de lecture Société

Une hausse inquiétante des agressions dans les Caisses d’allocations familiales

Une campagne de sensibilisation sera lancée le 13 décembre pour tenter de faire baisser le nombre d’incivilités dans les Caisses d'Allocations Familiales.

>
Une hausse inquiétante des agressions dans les Caisses d'allocations familiales Crédit Image : AFP | Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date :
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et La rédaction numérique de RTL

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) va lancer une grande campagne de sensibilisation contre les incivilités dans ces locaux, baptisée "se détendre pour mieux s'entendre". RTL vous révèle en avant-première les deux slogans de cette campagne : "Qui reste poli est toujours bien accueilli", et "Qui lance des menaces verbales risques des sanctions pénales".

Pour la première fois, le nombre d’incivilités ayant lieu dans les différentes Caisses d’Allocations familiales a été recensé sur l’ensemble du territoire. Entre janvier et novembre 2016, 4.567 signalements d'incivilités ont été réalisés par les agents des CAF. Pire, les actes d'agression enregistrés étaient de 6.185 sur cette même période. Dans ces deux cas, cela représente une hausse de près de 20% sur deux mois, depuis septembre dernier.

Les majorités des incidents sont des agressions verbales

Ces chiffres ont d’ailleurs été jugés "inquiétants et préoccupants" par la branche famille de la Sécurité sociale. Elle gère 12 millions d'allocataires au sein de ses 103 CAF, dont les prestations sont souvent le dernier filet de sécurité avant de tomber dans l'ultime précarité, d'où le lancement de cette campagne de sensibilisation. 60% de ces incidents se sont produits aux sièges de l'organisme, 34% dans une antenne de la CAF, près de 6% aux permanences d'accueil. Moins de 2% de ces signalements concernent des événements s’étant produits au domicile des allocataires.

Dans le détail, la moitié de ces signalements ont concerné des cas de violences verbales, 35% des cas d'incivilité, 7% des violences psychologiques, 4% des violences physiques et un peu plus de 2% des cas de violences envers les biens. Dans les cas de violences, la CNAF porte systématiquement plainte, ces outrages pouvant être punis au pénal par une amende allant jusqu'à 15.000 euros d'amende et un an de prison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Allocations familiales Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants