2 min de lecture Buralistes

Buralistes : la vente de patchs anti-tabac "nous parait jouable" assure Pascal Montredon

REPLAY - Le président de la confédération des buralistes se déclare favorable à la vente des produits de substitution au tabac. Il rappelle également l'intérêt pour l'État de déléguer davantage à ces "préposés de l'administration".

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Buralistes : la vente de patchs anti-tabac "nous parait jouable" assure Pascal Montredon Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Les buralistes sont remontés et comptent le rappeler lors de leur congrès à Paris jeudi et vendredi. Dans leur ligne de mire, le paquet neutre porté par la ministre de la Santé Marisol Touraine et le prix du paquet de cigarettes qui pourrait augmenter en janvier. Le député Frédéric Barbier a présenté plusieurs propositions pour remédier à la crise. Parmi elles : la vente de patch et de produits de substitution à la nicotine dans les bureaux de tabac.

"Ca nous parait jouable sous condition que nous ayons les autorisations" assure le président de la confédération des buralistes, rappelant l'exemple des cigarettes électroniques et autres substituts, déjà vendus dans les mêmes points de vente. "Pourquoi pas" déclare t-il. "La balle est dans le camp du gouvernement et pas dans le nôtre."

"Préposés de l'administration", les buralistes veulent se diversifier

Pascal Montredon écarte toute influence rédhibitoire des lobbys du tabac. "Nous sommes quand même maîtres de faire ce que nous voulons" clame t-il. "S'ils sont pas contents, ils s'adapteront". Pour lui, la vente de patchs est "complètement compatible" avec la vente de cigarettes. "N'oublions pas que les fumeurs passent par ??? lance t-il, avançant que pratiquement 45% de la clientèle des buralistes ne fume pas".

L'Etat est en pleine réforme, mais on aura toujours besoin de contacts et points physiques

Pascal Montredon
Partager la citation

Plusieurs propositions s'axent sur un thème : "déléguer davantage". Exemple : délivrer des passeports et des cartes d'identité. "Cela fait 3 ans que nous demandons de pouvoir distribuer des documents administratifs. L'Etat est en pleine réforme, mais on aura toujours besoin de contacts et points physiques. Et nous représentons ces points physiques car nous sommes des préposés de l'administration. "N'oublions pas que 40% des buralistes exercent dans des communes de moins de 3.000 habitants.

À lire aussi
Les masques "grands publics" sont vendus en pharmacies. (Illustration) coronavirus
Pharmacies, supermarchés, mairies... Où trouver des masques ?

Sur la question centrale : le paquet neutre est-il pénalisant? "Énormément", répond t-il. "Nous sommes dans un sommet de crise. Sans être opposés à une politique de santé publique, nous demandons à ce que les buralistes soient traités de la même manière que les autres pays d'Europe continentale. "Nous avons déjà un handicap avec le prix. Si en plus, on rajoute le visuel, que vont faire les consommateurs?" demande t-il. Les solutions sont claires : la mise en place du paquet neutre doit être reportée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Buralistes Tabac Tabagisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants