1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Bruno Le Roux démissionne : "Il n'y a pas d'exception", assure Olivier Faure
1 min de lecture

Bruno Le Roux démissionne : "Il n'y a pas d'exception", assure Olivier Faure

INVITÉ RTL - Bruno Le Roux a été contraint de démissionner ce mardi 21 mars après les révélations de "Quotidien" sur les emplois fictifs de ses deux filles.

Olivier Faure, invité de RTL, le 30 décembre 2015
Olivier Faure, invité de RTL, le 30 décembre 2015
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
Bruno Le Roux démissionne : "Il n'y a pas d'exception", assure Olivier Faure
05:42
Bruno Le Roux démissionne : "Il n'y a pas d'exception", assure Olivier Faure
05:48
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Après Jérôme Cahuzac et Thomas Thévenoud, Bruno Le Roux a, à son tour, été contraint de démission pour une affaire politico-judiciaire. Celui qui était encore il y a quelques heures ministre de l'Intérieur, à quitter la place Beauvau après les révélations de Quotidien sur l'emploi de ses deux filles alors qu'elles étaient encore lycéennes puis étudiantes. "Dans ce quinquennat, on aura eu quelques doutes pour Bruno Le Roux, manquements pour Jérôme Cahuzac... Et à chaque fois, il y a eu condamnation", a réagi à chaud Olivier Faure, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Invité de RTL, il insiste : "Nous sommes ceux qui avons voté les lois sur la transparence et nous sommes ceux qui les appliquons à nous même". "Nous n'avons pas de contrôle de la vertu de chacun, en revanche, désormais la justice passe pour chacun, que nous sommes puissants ou misérables. Il n'y a pas d'exception. C'est ce qui rend cette république exemplaire". Olivier Faure pointe dès lors du doigt Marine Le Pen et François Fillon, "marqués par les affaires", mais toujours en place.

Mais après le "Penelope Gate", ce nouveau scandale pose surtout la question des proches dans la vie politique française. "Je pense que la bonne morale c'est d'en finir avec les emplois familiaux et de ne pas laisser penser que nous pouvons utiliser une enveloppe destinée à notre travail parlementaire à d'autres fins que notre travail parlementaire", a-t-il lancé assurant que Bruno Le Roux devait dorénavant "s'expliquer devant la justice".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/