1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Brevet des collèges : Faut-il supprimer l'examen "couperet" ?
3 min de lecture

Brevet des collèges : Faut-il supprimer l'examen "couperet" ?

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Une classe de collège (illustration)
Une classe de collège (illustration)
Crédit : AFP / DAMIEN MEYER
LES AUDITEURS ONT LA PAROLE DU 13/02/2015
29:19

Brevet des collèges : Faut-il supprimer l'examen "couperet" ?

Un nouveau rapport sur l'enseignement va être remis à la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem. Au programme ? La réforme du brevet des collèges mais aussi la fin de la notation pour les élèves de primaire et de sixième. 

Selon les grandes lignes dévoilées, le rapport préconise une validation sur deux ans du brevet des collèges. Dès la quatrième, les élèves travailleraient sur un projet personnel basé sur différentes disciplines. Ils seraient aussi encouragés à utiliser un maximum de supports (vidéo, son...) avant de présenter un oral devant un jury de professeurs. 

Même chose en troisième avec un second projet personnel à boucler pour le contrôle continu avant de passer deux épreuves. Un examen écrit regroupant différentes matières et un examen oral en langue étrangère. 

Les quatre épreuves habituelles (français, mathématiques, histoire-géographie, histoire des ars) seraient dès lors supprimées. Les élèves seraient notés sur l'ensemble de ces éléments. En cas d'échec, ils ne repasseraient l'année suivante que les épreuves où ils auront obtenu les moins bonnes notes. 

Brevet des collèges : Faut-il supprimer l'examen "couperet" ? 

Invités du débat de RTL Midi : Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-UNSA, 1er syndicat des chefs d'établissements scolaires et Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES-FSU, principal syndicat des professeurs de collège et de lycée.

La rédaction vous recommande

Action collective contre les sociétés d'autoroutes : une bonne idée ?

Une action collective d'usagers est engagée contre les sociétés d'autoroutes afin de contester les tarifs élevés des péages sur cinq portions construites depuis des décennies, annonce aujourd'hui l'avocate et ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage.
   
"Nous nous basons notamment sur un rapport de la Cour des comptes de juillet 2013 qui déplorait des hausses de tarifs nettement supérieures à l'inflation et évoquait un rapport de force plus favorable aux concessionnaires  qu'aux pouvoirs publics", explique Corinne Lepage, qui coordonne cette action. 
   
"Je me suis rapprochée d'un site de juristes, Actioncivile.com, pour monter une action collective", déclare Corinne Lepage. "Le but est d'exiger des sociétés d'autoroutes le juste prix du ticket de péage." "Selon nos estimations, le tarif actuel est d'au moins 20 % supérieur à ce qu'il devrait être." 
   
Concrètement, les personnes  qui empruntent les autoroutes concernées peuvent, à partir de ce vendredi 13 février et jusqu'en juin prochain, remplir un formulaire sur le site et demander un remboursement de 20 %. 
   
La seule condition est d'avoir emprunté les autoroutes A 1, A 6, A 7, et l'A 9 ou A 13 lors des cinq dernières années et de pouvoir le justifier avec un ticket de péage. 

À lire aussi


Action collective contre les sociétés d'autoroutes : une bonne idée ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

La vie commence à 65 ans ?

Plus de 80% des seniors, interrogés dans quatre pays européens (France, Belgique, Italie et Allemagne), pensent que la vie est une source de plaisir, une joie de vivre nettement sous-estimée par les plus jeunes, selon une enquête Ipsos pour l'institut Korian. 

Plus de 4.000 personnes de plus de 65 ans ont été interrogées au second semestre 2014, ainsi que plus de 4.000 âgées de 15 à 64 ans, dans le cadre de cette enquête présentée à la Secrétaire d'Etat aux Personnes âgées Laurence Rossignol. 

84% des personnes âgées pensent que la vie est une source de plaisir, et c'est encore le cas pour 76% des plus de 80 ans. Chez les plus jeunes pourtant,  seulement 57% ont cette vision de leur aînés. 

En moyenne, les seniors estiment que la vie peut procurer du plaisir jusqu'à 86 ans. 94% aiment écouter la radio ou regarder la télévision, 90% aiment lire, 81% surfer sur internet, 79% faire un bon repas en famille ou avec  des amis. 

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/