1 min de lecture Société

Bretagne : il souhaite renoncer à sa nationalité française pour devenir citoyen breton

Un homme originaire de Bretagne porte sa région dans le cœur. À tel point qu'il souhaite en faire sa nouvelle nationalité.

Un drapeau breton (photo d'illustration).
Un drapeau breton (photo d'illustration). Crédit : Flickr - CC - Martin Burns
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Jonathan aime sa région. Breton et fier de l'être, il a décidé d'en faire sa nationalité. C'est pourquoi il passe ce vendredi devant le tribunal d'instance de Rennes. L'objectif, répudier sa nationalité française. Problème, pour l'État français, la nationalité bretonne n'existe pas. Aucune chance donc que la demande n'aboutisse. La loi dispose que : "La perte de nationalité française ne doit pas en principe aboutir à une situation d'apatridie. Elle concerne donc des français qui ont également une autre nationalité." Et malgré toute la tendresse que porte Jonathan à sa région, il n'a que la nationalité française. 

Mais l'habitant de Belfort, originaire de Lorient a conscience que sa demande n'aboutira pas. Ce qu'il souhaite, c'est épuiser tous les recours juridiques français, pour pouvoir saisir la Cour de justice européenne. Il y a cinquante ans, celle-ci avait utilisé le concept de citoyenneté "européenne de nationalité bretonne". Un terme employé pour reconnaître les prénoms bretons qu'avaient donné les époux Goaring à leurs enfants, à l'époque refusés par l'état français. C'est bien cette nationalité qu'espère obtenir Jonathan, quitte à défendre son idée sur la scène européenne. Vaste programme en perspective.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Bretagne Indépendance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants