1 min de lecture Salah Abdeslam

Brahim et Salah Abdeslam menaient une vie à "l'opposé de l'islam"

D'après les révélations d'un ancien employé des deux frères terroristes à BFMTV, Brahim et Salah Abdeslam menaient une vie bien loin des préceptes religieux de l'islam.

La façade du bar de la fratrie Abdeslam à Molenbeek
La façade du bar de la fratrie Abdeslam à Molenbeek Crédit : AFP
Maxime Magnier

Le 13 novembre 2015, deux frères, Salah et Brahim Abdeslam, figuraient parmi les assaillants qui ont perpétré les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis. Le premier s'est fait exploser dans un café du boulevard Voltaire quand le second a acheminé ses complices à Paris avant de repartir vers la Belgique.

Avant les attentats, les deux hommes géraient "Les Béguines", un café du quartier de Molenbeek, lui-même réputé pour être un foyer de l'islamisme en Europe. Un ancien barman de l'établissement s'est confié à BFMTV et explique sa surprise en découvrant les agissements de deux terroristes. Il témoigne cagoulé et voix déformée. Il décrit l'atmosphère d'un "café comme les autres", sans "problèmes" ni "réunion de jihadistes" et d'un endroit où l'on pouvait voir "les jeunes" et "les bourgeois en train de fumer leurs joints" mais aussi "les soirées" et les "gonzesses".

Surtout, l'ex-employé affirme ne pas avoir vu de "radicalisation" dans l'établissement où, au contraire, "on buvait, on s'amusait, on rigolait". Surtout, on apprend dans ces propos que Mohamed Abrini, qui accompagnait Salah Abdeslam à Paris avant la vague meurtrière d'attentats, fréquentait aussi "Les Béguines" mais paraissait davantage attiré par d'autres centres d'intérêts que l'islam, comme l'argent ou les prostitués.

Enfin, l'homme évoque son ultime rencontre avec Brahim Abdeslam, deux jours avant les attentats de Paris. Et lorsqu'il le croise, l'ancien barman ne constate "aucun signe de radicalisation" chez celui qui a finalement commis l'irréparable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Salah Abdeslam Belgique Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants