1 min de lecture Terrorisme

Bonbonnes de gaz : le compagnon d'une des suspectes a également été arrêté

L'individu est connu pour appartenir à la mouvance islamiste radicale. Son frère, incarcéré, est un proche de Larossi Abballa, auteur du double meurtre de policiers à Magnanville.

Trois femmes ont été arrêtées dans l'Essonne jeudi 8 septembre, après la découverte d'une voiture remplie de bonbonnes de gaz à Paris
Trois femmes ont été arrêtées dans l'Essonne jeudi 8 septembre, après la découverte d'une voiture remplie de bonbonnes de gaz à Paris Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les têtes tombent, cinq jours après la découverte d'une voiture suspecte le 5 septembre à Paris. Le compagnon d'une des trois suspectes interpellées jeudi 8 septembre a lui aussi été arrêté le même jour. Tous vont être entendus dans le cadre de l'enquête sur la voiture chargée de bonbonnes de gaz retrouvée à proximité de Notre-Dame de Paris quelques jours plus tôt. "Un groupe a été annihilé", a réagi François Hollande à la mi-journée.

L'homme a été interpellé par la DGSI, le 8 septembre au soir, aux Mureaux (Yvelines). Il est connu des services de renseignement pour islamisme radical, selon des sources proches de l'enquête, qui confirment une information de TF1. Par ailleurs, le frère de cet individu est actuellement placé en détention provisoire pour ses liens avec Larossi Abballa, le jihadiste qui a tué en juin un policier et sa compagne à Magnanville (Yvelines).

"Un attentat a été déjoué", s'est félicité François Hollande en marge d'un déplacement à Athènes pour un Sommet des pays méditerranéens de l'Union européenne. "Un groupe a été annihilé, mais il y en a d'autres", a poursuivi le président de la République.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Jihad Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants