1 min de lecture Société

"Blackface" : Griezmann fait polémique en se "déguisant" en basketteur noir

Le footballeur voulait rendre hommage à un basketteur, alors que de nombreuses personnes y ont vu une forme de racisme.

micro generique Le Son de l'Image
>
"Blackface" : Griezmann fait polémique en se "déguisant" en basketteur noir Crédit Image : Twitter/Antoine Griezmann | Crédit Média : Simon Buisson | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Un hommage pour le footballeur, un symbole du racisme quotidien pour ses contempteurs. C'était dimanche 17 décembre dans la soirée sur Twitter. Antoine Griezmann mettait le feu aux réseaux sociaux en postant une photo de lui grimé en personne noire. Un autoportrait pris rapidement face à une glace dans un couloir... On y voit le joueur entièrement maquillé de noir, une perruque afro sur la tête. Il porte un maillot et un short de l'équipe américaine de basket des Harlem Globetrotters de Chicago. Un ballon sous le bras.


D'après la légende de la photographie, il participait à une fête spéciale années 1980. Très vite, face aux commentaires l'accusant de racisme, Griezmann se justifie : "Calmos les amis. C'est un hommage..." Quelques minutes plus tard il finit par retirer son tweet polémique en s'excusant. Car se maquiller en noir n'est pas anodin... Cette pratique historiquement raciste s'appelle le black face.

Pour le sociologue Éric Fassin, "aujourd'hui, on a des gens qui nous disent "Mon intention n'est pas raciste du tout'. Ça nous amène à repenser la question du blackface, non plus seulement en fonction des intentions, mais en fonction des perceptions".

 
En pleine époque esclavagiste, les blancs allaient applaudir des minstrel shows... Des pièces de théâtre mettant en scène des blancs déguisés en noir. Les personnages des minstrel shows sont souvent bêtes et paresseux. Le plus célèbre est Jim Crow, interprété par l'acteur blanc Thomas Rice. Jim Crow donnera même son nom aux lois raciales dans le sud des États-Unis jusqu'aux années 1960.

 
En France, après Antoine Griezmann, c'est désormais le carnaval de Dunkerque qui est visé. La ville organisera pour mardi gras une nuit des noirs où le public est invité à se déguiser en afro... Une tradition séculaire qui allie humour et tolérance pour le maire de la ville. Une tradition qui ne passe plus à notre époque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Antoine Griezmann
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants