1 min de lecture Bernadette Chirac

Bernadette Chirac "va le mieux possible", rapporte Anne Barrère

INVITÉE RTL - L'ancienne collaboratrice de Bernadette Chirac dresse un portrait intime de la dernière première dame de France, dimanche soir sur France 2.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Bernadette Chirac "va mieux le possible", rapporte Anne Barrère Crédit Image : BISSON/DESSONS/JDD/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Après avoir collaboré étroitement pendant vingt ans avec Bernadette Chirac, Anne Barrère dresse un portrait intime de l'ancienne Première dame de France dans Bernadette Chirac, mémoires d'une femme libre, un documentaire diffusé dimanche 16 octobre sur France 2. "Il y a beaucoup d'images un peu caricaturales" qui circulent sur l'ancienne première dame selon Anne Barrère. "Je l'ai rencontrée en 1994 dans le cadre de l'association des hôpitaux de Paris", poursuit-elle, "j'ai eu un coup de cœur quand j'ai rencontré cette femme".

Grâce à la confiance qui s'est établie entre elles au fil des ans, la documentariste a pu suivre partout l'ancienne conseillère générale de Corrèze. Elle a ainsi pu capter des moments particulièrement intimes et poignants, comme sa réaction après la mort de sa fille, Laurence. "Au moment où elle voulait vivre, elle est partie", a-t-elle alors soufflé. Alors qu'elle a vu Bernadette Chirac la veille, Anne Barrère confie pudiquement "qu'elle va le mieux possible", en reprenant l'énigmatique formulation de Bernadette Chirac lorsqu'elle était interrogée sur l'état de forme de son mari.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernadette Chirac Jacques Chirac Documentaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants