1 min de lecture Publicité

Benetton crée la polémique en montrant des migrants de l'Aquarius dans ses publicités

La marque italienne de prêt-à-porter a lancé une campagne de communication montrant des migrants en train d'être secourus. SOS Méditerranée a vivement condamné cette initiative personnelle du photographe.

Des migrants secourus par l'Aquarius.
Des migrants secourus par l'Aquarius. Crédit : Keeny Karpov/SOS MEDITERRANEE
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Benetton à nouveau au cœur de la tourmente. L'ONG SOS Méditerranée a condamné ce mardi 19 juin sur son compte Twitter l'utilisation à des fins publicitaires d'une photo des migrants secourus par l'Aquarius vêtus de gilets de sauvetage par la marque de vêtements italienne.

"SOS Méditerranée se dissocie entièrement de cette campagne montrant une photographie prise alors que nos équipes portaient secours à des personnes en détresse en mer lors d'une opération menée le 9 juin", écrit l'ONG qui a porté secours à 630 migrants au large de la Libye.

Le cliché pris par un photographe lors de l'opération de sauvetage menée par le navire humanitaire Aquarius affrété par l'ONG montre des migrants sur un canoë vêtus de gilets de sauvetage rouges avec, en bas de la photo, la marque "United colors of Benetton".

SOS Méditerranée dénonce l'utilisation d'une "tragédie humaine à des fins commerciales"

"La dignité des survivants doit être respectée en toutes circonstances. La tragédie humaine qui se déroule en Méditerranée ne doit jamais être utilisée à des fins commerciales", dénonce SOS Méditerranée qui "condamne l'initiative personnelle du photographe" qui a fourni la photo postée par la marque sur son compte Twitter.

À lire aussi
Des verres d'alcool dans un bar (illustration) société
Consommation : les adolescents français sensibles au marketing de l'alcool


"SOS Méditerranée ne donne jamais son accord pour une utilisation à des fins commerciales de ses photographies", insiste l'ONG.Le groupe italien d'habillement Benetton qui a terminé 2017 avec la perte plus importante de son histoire (180 millions d'euros), est un habitué des publicités chocs.

Les campagnes du photographe Oliviero Toscani montrant un malade du sida agonisant, une femme noire donnant le sein à un enfant blanc, des sexes en gros plan ou une religieuse à cornette embrassant un jeune prêtre avaient marqué les années 1990. Renouant avec la provocation, le groupe avait encore choqué fin 2011 avec des photomontages montrant les grands de ce monde s'embrassant sur la bouche, dont le pape et un imam.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Publicité Migrants Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants