2 min de lecture Barrage de Sivens

Sivens : un projet de barrage réduit choisi

Le conseil général du Tarn a voté par 43 voix contre 3 pour le projet réduit et a également exigé "l'expulsion sans délai" des zadistes qui occupent le site, pour certains depuis 18 mois.

Le site du barrage de Sivens. (archives)
Le site du barrage de Sivens. (archives)
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le conseil général du Tarn a voté ce vendredi 6 mars matin pour un projet de barrage réduit sur le site de Sivens après que le gouvernement eut écarté la version initiale contestée par les écologistes. 

Le conseil a voté par 43 voix contre 3 pour le projet réduit et a également exigé "l'expulsion sans délai" des zadistes qui occupent le site, pour certains depuis 18 mois. 

Dans son vote, l'assemblée départementale a décidé de "redimensionner le projet initial",qui avait été de toute façon enterré par Ségolène Royal mi-janvier. Ce vote a été acquis par le même score massif que lors du vote pour le projet initial en mai 2013.

À lire aussi
Des gendarmes déployés à Sivens, en octobre 2016 justice
Toulouse : un gendarme condamné pour le mauvais usage d'une grenade de désencerclement

Pas de choix clair

Les élus accèdent ainsi à des demandes répétées de Mme Royal, qui avait insisté sur le "surdimensionnement" du projet d'1,5 million de m3, mais ils ne donnent pas d'indication sur la réduction de volume de la retenue.

La ministre avait proposé deux solutions de remplacement au projet initial: une diminution de moitié de la retenue pour la porter à 750.000 m3 d'eau, et située toujours à Sivens mais 330 mètres en amont, ou la création de quatre retenues plus petites.

Le président du Conseil général, le socialiste Thierry Carcenac, a cependant indiqué peu avant le vote que le deuxième scénario était trop coûteux et long à réaliser.

Des zadistes sur le départ

Thierry Carcenac a annoncé que des études complémentaires allaient être menées. "Nous verrons où ce redimensionnement se positionnera", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il existait une "marge de manoeuvre de plus ou moins 10%" sur la contenance de l'ouvrage par rapport aux 750.000 m3 évoqués par le ministère de l'Ecologie.

Au même moment, une partie de la quarantaine de zadistes occupant le site s'apprêtait à le quitter. De source préfectorale, on indiquait que quatre d'entre eux avaient accepté de sortir volontairement de la Zad, avec l'assurance d'être protégés des agriculteurs qui encerclent le site du projet de barrage.

De même source, on laissait prévoir une prochaine évacuation générale du site sans violence. Des discussions sont en cours de façon "tout à fait responsable", a-t-on ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barrage de Sivens Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776909120
Sivens : un projet de barrage réduit choisi
Sivens : un projet de barrage réduit choisi
Le conseil général du Tarn a voté par 43 voix contre 3 pour le projet réduit et a également exigé "l'expulsion sans délai" des zadistes qui occupent le site, pour certains depuis 18 mois.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/barrage-de-sivens-le-conseil-general-du-tarn-choisit-un-projet-de-barrage-reduit-7776909120
2015-03-06 11:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/I37xBNhSot1ajjSqtmmuew/330v220-2/online/image/2014/1126/7775589605_le-site-du-barrage-de-sivens.jpg