2 min de lecture Birmanie

Barbet Schroeder : "Dans toutes les religions, il y a de la place pour la haine"

REPLAY - INVITÉ RTL - Le metteur en scène suisse Barbet Schroeder a réalisé le documentaire le Vénérable W, sorti en salle mercredi 7 juin.

CHOQUET_245x300 L'Homme du jour Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Barbet Schroeder : "Dans toutes les religions, il y a de la place pour la haine" Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et La rédaction numérique de RTL

Barbet Schroeder place le mal comme fil rouge de ses films. Exemple concret avec son dernier documentaire, Le Vénérable W. Le metteur en scène suisse s'est intéressé au rôle du bouddhisme dans l'extermination des Rohingya, la minorité musulmane de Birmanie qui représente 4% de la population. Le réalisateur raconte l'histoire du moine bouddhiste et raciste, Wirathu. "J'ai fait une enquête sous forme de thriller pour découvrir qui était ce monsieur. Il a découvert très tôt le racisme", explique le réalisateur. "C'est une haine profondément enfouie, froide et assez commune dans le pays. Le racisme anti-musulman n'est pas minoritaire. C'est quelque chose d'assez répandue". Le racisme anti-musulman atteint environ 30% de la population, selon le réalisateur. 

Dans Le Vénérable W, le réalisateur s'est arrêté sur le paradoxe entre le bouddhisme, religion qui prône la non-violence, avec le racisme. "Dans toutes les religions, il y a la place pour la haine, qui est aussi un phénomène humain", affirme-t-il lui-même boudhiste. Barbet Schroder a vécu le tournage du documentaire "comme un thriller". La persécution contre la communauté Roghynias a fait des centaines de morts, dans un silence total des pouvoirs publics, que ce soit celui des militaires ou celui de Aung San Suu Kyi. "Je crois que cela les arrange. Je crois qu'ils aiment bien regrouper le pays autour de la religion majoritaire", estime le metteur en scène, qui précise que les militaires et l'armée ont toujours le pouvoir absolu aujourd'hui en Birmanie. 

Barbet Schroeder a dû fuir la Birmanie à l'issue du tournage du documentaire. Il a rencontré les protagonistes du film en les faisant venir par avion ou par véhicule privé. C'est le 3e documentaire de Barbet Schroeder sur la trilogie du mal. Le réalisateur a réalisé au préalable une réalisation sur le général Amin Dada, sur Jacques Vergès, l'avocat de Klaus Barbie. "Je pense que c'est utile de comprendre comment fonctionne la mécanique du mal

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Birmanie Culture Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788907697
Barbet Schroeder : "Dans toutes les religions, il y a de la place pour la haine"
Barbet Schroeder : "Dans toutes les religions, il y a de la place pour la haine"
REPLAY - INVITÉ RTL - Le metteur en scène suisse Barbet Schroeder a réalisé le documentaire le Vénérable W, sorti en salle mercredi 7 juin.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/barbet-schroeder-dans-toutes-les-religions-il-y-a-de-la-place-pour-la-haine-7788907697
2017-06-09 22:24:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DjJLhnhNhM7DgmBtQNZ4HQ/330v220-2/online/image/2017/0609/7788909425_barbet-schroeder-au-festival-de-cannes-2017.jpg