1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les fautes de français moins sanctionnées au bac
2 min de lecture

Les fautes de français moins sanctionnées au bac

Les professeurs sont poussés à l'indulgence face aux fautes de français présentes dans les copies du bac, alors que le niveau des élèves est en baisse.

Un candidat pendant le baccalauréat 2014 (illustration)
Un candidat pendant le baccalauréat 2014 (illustration)
Crédit : AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

Sanctionner moins les fautes de français, telle est la consigne donnée aux correcteurs des épreuves du bac. Toutes les erreurs des élèves ne sont pas systématiquement punies, pour éviter qu'ils ne perdent trop de points. Les sanctions tombent généralement au-delà de 10 fautes par page. Il est donc possible d'obtenir son bac avec une orthographe imparfaite, les correcteurs devant privilégier le contenu des copies. En 2012, dans l'académie d'Aix-Marseille, les correcteurs de l'épreuve de français ont eu pour consigne de ne pénaliser les fautes qu'à "hauteur de deux points", rapporte Le Figaro. Quatre points maximum, si "la copie manifeste également une syntaxe et un lexique défaillants au point d'altérer l'intelligibilité de nombreux passages".

Un niveau de français en baisse

L'une des raisons avancées est la baisse du niveau de français des élèves. S'ils ne faisaient que 10,7 fautes grammaticales ou lexicales en moyenne en 1987, les élèves en commettaient 14,7 en 2005. Ces chiffres proviennent d'une enquête de la professeure en science du langage à Paris III, Danièle Manesse, qui a comparé le niveau en dictée de plus de 2000 écoliers de CM2. Cette baisse se répercute plus globalement sur la population.

Selon le baromètre Voltaire, les femmes ne maîtrisent que 48% des règles d'orthographe. Pour les hommes, ce chiffre tombe à 43%. Les professeurs ne sont pas non plus épargnés. "On m'a accusé d'être obsessionnel parce que je signalais les fautes d'orthographe, parfois énormes, laissées par les collègues dans les bulletins, à l'occasion des conseils de classe", témoigne un professeur de lettres dans Le Figaro.

Des fautes dans les convocations du bac

Les fautes se nichent même dans les convocations du bac. Celles pour le bac ES de l'académie de Besançon, pour la session de 2015, avaient été relayées sur les réseaux sociaux pour les deux fautes qu'elles comportaient : "Aucun résultat ne sera communiquer par téléphone. Aucun numéro d'inscription ne sera communiquer au candidat."

À lire aussi

Dans l'académie de Bordeaux, "un tiers environ des candidats semble méconnaître les principes fondamentaux pour s'exprimer dans une langue claire et correcte", déclare le jury de recrutement des professeurs des écoles dans un rapport. Alors qu'ils se destinent à former les futurs élèves.

Services
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/