1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Auxerre : probablement harcelé par ses camarades, un collégien se suicide
1 min de lecture

Auxerre : probablement harcelé par ses camarades, un collégien se suicide

REPLAY - Les camarades d'Axel, élève en 5e, dénoncent un harcèlement jusqu'à présent démenti par le directeur de l'établissement Saint Joseph à Auxerre.

Des collégiens dans la cour de récréation (illustration)
Des collégiens dans la cour de récréation (illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

L'émotion est forte à Auxerre après le suicide d'Axel. Cet élève, qui était en 5e au collège Saint Joseph, était semble-t-il victime d'un acharnement. C'est ce qu'ont dénoncé de nombreux camarades de classe après la mort de ce jeune adolescent mercredi 17 juin. Décrit comme toujours souriant mais solitaire et malheureux, Axel aurait été victime de brimades sur son poids et sur ses bonnes notes à l'école. "Il était tout seul dans la cour, il m'a expliqué qu'on le traitait de gros, que c'était un intello, que dans sa classe il n'avait pas beaucoup de copains et que tout le monde le rejetait", a notamment déclaré Manon sur France Info, une camarade de classe à qui il s'était confié il y a quelques mois.

Dans toutes les cours de récréation, il y a peut-être des mots mais pour nous ce n'était pas du harcèlement

Gabriel Andréï

Dans la cour du collège, plusieurs élèves auraient même collé des affiches pour dénoncer ces nombreuses moqueries. Mobilisation également sur les réseaux sociaux même si le directeur de l'établissement, Gabriel Andréï, dément que le corps enseignant était au courant de cette situation. "Il n'y avait rien qui pouvait nous dire qu'Axel subissait vraiment un harcèlement. C'était un garçon bien intégré dans sa classe et dans l'établissement avec des résultats scolaires plutôt satisfaisants. Après comme dans toutes les cours de récréation, il y a peut-être des mots mais pour nous, ce n'était pas du harcèlement", a-t-il déclaré au micro de RTL

Une enquête a été ouverte à Auxerre pour déterminer les raisons de ce geste alors que bon nombre de collégiens sont sous le choc après la mort de leur camarade. Certains souhaiteraient l'élaboration d'une marche blanche. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/