1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Aux États-Unis, les femmes noires davantage touchées par la mortalité maternelle
3 min de lecture

Aux États-Unis, les femmes noires davantage touchées par la mortalité maternelle

"Libération" dresse un constat effarant : celui de la mortalité maternelle qui touche beaucoup plus les femmes noires que blanches aux États-Unis. À New York, où les disparités sont plus nombreuses, les femmes noires ont 12 fois plus de risques.

De jeunes mamans dans une maternité (illustration).
De jeunes mamans dans une maternité (illustration).
Crédit : LEO RAMIREZ / AFP
Aux États-Unis, les femmes noires davantage touchées par la mortalité maternelle
05:05
Aux États-Unis, les femmes noires davantage touchées par la mortalité maternelle
05:05
Amandine Bégot

Une enquête choc à lire dans Libération sur les maternités américaines. Ou comment la ségrégation perdure. Histoire glaçante de ces femmes noires qui aujourd'hui encore, en 2018, meurent lors de leur accouchement. Douze fois plus à New York, que les femmes blanches. C'est colossal.

Contrairement à certaines idées reçues, obésité, diabète et pauvreté qui, c'est vrai touchent plus fortement la communauté noire, ne suffisent pas, loin de là, à expliquer de telles disparités. Une femme noire en bonne santé, présente deux fois plus de risque de complication qu'une femme blanche obèse.

Alors comment l'expliquer ? Eh bien à cause des disparités qui persistent dans les hôpitaux de ces ghettos. En clair, et pour résumer, quand on vit dans un quartier cossu, pas de problème. En revanche, dans les quartiers les plus difficiles, les soins ne sont plus à la hauteur.

Et si les femmes noires sont les premières victimes de ce système de santé à deux vitesses, il touche aussi, dans une moindre mesure, toutes les femmes. La première puissance de la planète, qui consacre pourtant 16% de son PIB à la santé, est aussi le cancre des pays développés. Selon un récent bilan de l'OCDE, les États-Unis sont 33e sur 35 en ce qui concerne la mortalité maternelle.

À lire aussi

Tout aussi inquiétant, l'espérance de vie a reculé en 2016 pour la 2e année consécutive. Du jamais vu depuis les années 1960. Un enfant américain né en 2016 vivra en moyenne 78,6 ans, contre 82,8 ans pour un petit français.

Le procès de Salah Abdeslam s'ouvre

Libération qui fait sa une sur Salah Abdeslam et ce procès qui s'ouvre aujourd'hui. "Le terroriste qui ne parlait pas", titre le quotidien. Va-t-il changer d'attitude, c'est toute la question. Son frère, raconte Libé, "fait tout pour le convaincre de le faire". C'est ce qu'il a expliqué il y a quelques semaines au quotidien belge La Dernière Heure.

"Je tente d'instaurer petit à petit une relation de confiance avec lui, pour qu'il s'exprime enfin. Les victimes en ont besoin, nous en avons besoin". Ce serait d'ailleurs lui, Mohamed Abdeslam, qui aurait convaincu Sven Mary de revenir dans la partie.

L'avocat avait décidé de ne plus assurer la défense du jihadiste, justement parce qu'il ne parlait pas. En avril 2016 il disait de celui qu'il devait défendre : "C'est un petit con. Plutôt un suiveur, qu'un meneur".

Vers une Alsace institutionnelle ?

Emmanuel Macron attendu en Corse demain. Le Figaro en fait sa une. "Le Président aura 48 heures pour clarifier sa position", explique Yves Thréard dans son édito. Le Figaro qui s’intéresse également ce matin à l'Alsace qui revendique elle aussi un statut propre.

On est loin des revendications des élus corses, mais les élus alsaciens demandent le retour à une Alsace institutionnelle. Pendant longtemps, ils s'étaient heurtés à une fin de non recevoir. Et bien visiblement les choses ont changé. Le Premier ministre a en effet chargé le préfet du Grand Est d'explorer les pistes d'une fusion des deux départements alsaciens.

Le bien-être des salariés comme priorité

On vous parle souvent des entreprises qui ne vont pas bien, des salariés au bord du burn-out. Voilà ce matin un contre-exemple avec la une du Journal de Saône-et-Loire. L'histoire d'une entreprise qui a choisi de faire du bonheur de ses salariés sa priorité.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/