1 min de lecture Diesel

Automobile : le diesel n'a plus la cote en France

REPLAY - Jamais le prix du diesel à la pompe n'a été aussi bas depuis cinq ans. Pourtant ce carburant est de plus en plus décrié, et les Français commencent à s'en détourner.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Automobile : le diesel n'a plus la cote en France Crédit Image : Rigondeaud Damien | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Loïc Farge

Certes, ce n'est pas la Bérézina. Certes, les Français restent parmi les champions du monde. Mais force est de constater que, lentement mais sûrement, la part du diesel diminue dans l'hexagone. Pour preuve, les récents chiffres des immatriculations de voitures neuves. On constate, en effet, que depuis le début de l'année les ventes de modèles neufs carburant au gasoil reculent de 58%. C'est beaucoup, direz-vous ? Mais c'était 64 % il y a un an, et plus de 72% en 2007. D'autant que le prix à la pompe est hyper-bas. Certaines stations le proposent même en-dessous de 1 euro.

Malgré tout cela, tout le discours anti-diesel ambiant - avec bientôt l'interdiction des centres-villes - fait hésiter les acheteurs potentiels. Ce qui rend hirsute la profession. Mais il y a une autre raison :  les moteurs à essence ont fait des progrès considérables, notamment les petits trois cylindres, moins gourmands en carburant et tout aussi performants.

La fiscalité du diesel augmente plus vite

Le facteur essentiel, c'est l'appauvrissement du marché. Ainsi 55% des voitures vendues en France depuis le début de l'année sont des petits véhicules d'entrée de gamme. Un record. Il y a un an, c'était 53%. C'est un poids énorme et atypique en Europe. Or sur ces modèles, le surcoût du diesel est plus que conséquent. Pour une Peugeot 208, par exemple, il est de plus de 2.000 euros, soit 15% de plus que la version essence.

Un surcoût rédhibitoire pour les petites autos. D'autant que la fiscalité du diesel augmente plus vite. L'écart de prix entre les deux carburants commence à se réduire. Même si l'Union française des industries pétrolières, estimant que dans quinze ans, le sans-plomb coûtera toujours plus cher que le gazole.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diesel Société Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants