1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : Salah Abdeslam n'aurait pas été arrêté en Belgique

Une opération des forces spéciales à Molenbeek en Belgique n'aurait finalement pas conduit à l'arrestation du 8ème terroriste recherché, surnommé "l'ennemi public numéro 1", contrairement à ce qui avait circulé.

La police nationale a diffusé l'avis de recherche d'Abdeslam Salah, le 8e terroriste identifié dans les attentats du 13 novembre.
La police nationale a diffusé l'avis de recherche d'Abdeslam Salah, le 8e terroriste identifié dans les attentats du 13 novembre. Crédit : Capture police nationale
MathildeCesbron1
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Des médias belges annonçaient l'arrestation du 8ème terroriste recherché ce lundi 16 novembre à Molenbeek, à Bruxelles, en Belgique après une intervention des forces spéciales. Il n'en est rien : l'AFP a confirmé qu'aucune arrestation n'avait été réalisée dans cette opération policière. Surnommé l'ennemi public numéro un, Salah Abdeslam, a joué un rôle déterminant dans les attentats de Paris qui ont eu lieu vendredi. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international et d'un appel à témoins diffusé par la police nationale.

Âgé de 26 ans, il est le frère du kamikaze qui s'est fait sauter boulevard Voltaire. Le terroriste a loué la Polo noire du commando du Bataclan et a ramené la Seat à Montreuil avant de prendre la fuite. Les policiers le soupçonnent également d'avoir fait partie du commando qui a tiré sur les terrasses de café des Xe et XI arrondissements de Paris.

Lui et son frère se sont donc séparés vendredi au niveau du boulevard Voltaire. Brahim Abdeslam a actionné sa ceinture explosive. Une cliente d'un restaurant a été grièvement blessée dans cette attaque. Salah Abdeslam a continué son chemin à bord de la Seat jusqu'à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Il a abandonné la voiture avec des Kalachnikov. Il a ensuite été récupéré par deux complices venus de Bruxelles. Cette voiture a été contrôlée par les gendarmes français, sur l'autoroute à hauteur de Cambrai, le matin samedi 14 novembre. Un contrôle discret mais sans interpellation.

À lire aussi
Deux officiers se tiennent à côté de la plaque commémorative dévoilée au Bataclan. l'heure du crime
BRI, l'histoire d'une unité d'élite
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780528565
Attentats à Paris : Salah Abdeslam n'aurait pas été arrêté en Belgique
Attentats à Paris : Salah Abdeslam n'aurait pas été arrêté en Belgique
Une opération des forces spéciales à Molenbeek en Belgique n'aurait finalement pas conduit à l'arrestation du 8ème terroriste recherché, surnommé "l'ennemi public numéro 1", contrairement à ce qui avait circulé.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-salah-abdeslam-aurait-arrete-en-belgique-7780528565
2015-11-16 12:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wfbK4yUR4jTx5LSb-cfmuQ/330v220-2/online/image/2015/1115/7780522465_abdeslam-salah.PNG