2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : le témoignage du dernier chauffeur connu de Salah Abdeslam

Ali O., un Français d'une trentaine d'années, a été interpellé à Bruxelles pour avoir rencontré Salah Abdeslam après son retour en Belgique le 14 novembre.

La façade du bar de la fratrie Abdeslam à Molenbeek
La façade du bar de la fratrie Abdeslam à Molenbeek Crédit : AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Tout est parti d'un mystérieux coup de fil reçu le 14 novembre vers midi par Ali O., un Français de 31 ans d'origine marocaine et installé à Bruxelles. Au bout du fil, Hamza A., un ami, qui lui demande de le retrouver à Laeken, dans la banlieue nord de Bruxelles. Alors qu'il espère pouvoir trouver un peu de fumette, Ali O. rencontre son ami en compagnie d'une autre connaissance sur place : Salah Abdeslam, le seul survivant connu des attentats de Paris et Saint-Denis.

On sait désormais que Hamza A. a roulé toute la nuit depuis Paris pour ramener Salah Abdeslam en Belgique, en compagnie d'une troisième homme. Hamza A. et Salah Abdeslam demandent alors à Ali O. de les emmener dans un bistrot pour prendre un café, rapporte Le Monde. Le jeune homme, proche de Brahim Abdeslam, le terroriste qui s'est fait explosé boulevard Voltaire, pose plusieurs questions sur le sort du frère de Salah. Étant au courant de la radicalisation de ce dernier, il s'interroge sur son éventuelle participation aux attentats. "Il a été tué, et était parti pour se tuer", finit par répondre son petit frère Salah.

Le réseau des "Béguines"

"J'ai mis mon nom dans tout, je suis cramé", lâche Salah Abdeslam. Après une longue discussion, le présumé terroriste demande à être déposé rue de Schaerbeek vers 14h30. Avant de quitter Ali O., il lui confie qu'il va "changer de tête", avant d'ajouter : "On ne va plus jamais se revoir."

À lire aussi
Le Tribunal de Melun Attentats à Paris
Attentats de Paris : un homme assigné à résidence obtient la condamnation de l'État

Interpellé le 22 novembre par la police belge, Ali O. est désormais poursuivi en France pour association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste et "assassinats terroristes". Décrit comme un musulman peu pratiquant, appréciant le football, le poker et le billard, Ali O. ne présente pas le profil d'un islamiste radicalisé. Il s'était lié avec la fratrie Abdeslam en fréquentant "Les Béguines", leur bistrot à Molenbeek frappé d'une fermeture administrative pour trafic de stupéfiant. C'est peut-être au sein de la bande des Béguines que Salah Abdeslam a trouvé un réseau de complicité qui lui a permis de disparaître dans la nature après les attentats de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Fusillade Belgique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780719025
Attentats à Paris : le témoignage du dernier chauffeur connu de Salah Abdeslam
Attentats à Paris : le témoignage du dernier chauffeur connu de Salah Abdeslam
Ali O., un Français d'une trentaine d'années, a été interpellé à Bruxelles pour avoir rencontré Salah Abdeslam après son retour en Belgique le 14 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-le-temoignage-du-dernier-chauffeur-connu-de-salah-abdeslam-7780719025
2015-12-02 23:08:56
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TTIO_XQTrQL-XDtItGaG0A/330v220-2/online/image/2015/1202/7780719037_les-complices-qui-ont-exfiltre-salah-abdeslam-se-seraient-rencontre-aux-beguines-le-bar-de-la-fratrie-abdeslam-a-bruxelles.jpg