2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : "Je me suis mis à écrire pour ne pas oublier", confie Georges Salines, père d'une victime du Bataclan

INVITÉ RTL - Georges Salines a perdu sa fille, Lola, âgée de 28 ans le 13 novembre au Bataclan.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Attentats à Paris : "Je me suis mis à écrire pour ne pas oublier", confie Georges Salines, père d'une victime du Bataclan Crédit Image : DOMINIQUE FAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

L'horreur, l'indicible... Le 13 novembre 2015, Georges Salines perdait sa fille Lola, tuée par les balles de trois terroristes au Bataclan. Depuis Georges Salines est devenu président de l’association qui fédère les familles de victimes des attentats de Paris. Aujourd'hui, il publie L'indicible de A à Z, un livre sous forme d'abécédaire. Au fil des lettres, Georges Salines raconte Lola, décédée à 28 ans seulement et évoque le deuil. Ce livre "est né très vite après le 13 novembre. Je me suis mis à écrire pour ne pas oublier, car mon état mental était un peu en morceaux", confie Georges Salines.

"J'ai ramassé les morceaux par ordre alphabétique. J'ai trouvé que c'était la meilleure manière de présenter le désordre et le caractère multiple de ce qu'on ressent dans ces moments-là", explique-t-il. Au fil des pages, ce père s'interroge sur le droit au bonheur après la perte si brutale d'un proche. "C'est au mot culpabilité, la culpabilité des vivants, ce que l'on doit aux morts. Ce sont des choses complexes", dit Georges Salines qui malgré tout, va bien certains jours. "Physiquement, je vais bien, mais le vide qui se constitue est éternel".

Je suis intimement convaincu que la démarche des jihadistes n'a aucun sens, ne mènera à rien.

Georges Salines
Partager la citation

Absurde, c'est le premier mot de ce livre. Absurde comme la mort de sa fille. "Je suis intimement convaincu que la démarche des jihadistes n'a aucun sens, ne mènera à rien". Georges Salines, amoureux des animaux, n'aime pas qu'on les compare aux terroristes. "Les animaux ne commettent pas de telles choses". Celui qui est aussi président de l'association "13 novembre : fraternité et vérité" n'a pas été surpris par le mutisme de Salah Abdeslam lors de sa seconde audition par un juge la semaine dernière. "Je la déplore, je trouve ça ignoble et dangereux". Pour Georges Salines, il y a les coupables qui sont les terroristes et les responsables, ceux qui n'ont pas su empêcher les multiples attentats qui ont frappé la France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Terrorisme Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784828088
Attentats à Paris : "Je me suis mis à écrire pour ne pas oublier", confie Georges Salines, père d'une victime du Bataclan
Attentats à Paris : "Je me suis mis à écrire pour ne pas oublier", confie Georges Salines, père d'une victime du Bataclan
INVITÉ RTL - Georges Salines a perdu sa fille, Lola, âgée de 28 ans le 13 novembre au Bataclan.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-je-me-suis-mis-a-ecrire-pour-ne-pas-oublier-confie-georges-salines-pere-d-une-victime-du-bataclan-7784828088
2016-09-12 20:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xQxAeKiANojp5If_iinXsQ/330v220-2/online/image/2016/0317/7782421401_georges-salines-a-paris-le-15-janvier-2016.jpg