1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats à Paris : 51 personnes sont encore hospitalisées
1 min de lecture

Attentats à Paris : 51 personnes sont encore hospitalisées

Trois de ces blessés sont encore en réanimation et 25 sont suivies dans des services de réadaptation.

Les services de secours près du Bataclan lors des attentats à Paris, dans la nuit du 13 au 14 novembre
Les services de secours près du Bataclan lors des attentats à Paris, dans la nuit du 13 au 14 novembre
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Julien Absalon & AFP

Deux mois après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, 51 personnes blessées sont encore hospitalisées. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a fait le point sur leur situation, jeudi 14 janvier, en marge d’un déplacement à un congrès. Parmi ces 51 personnes, 3 sont encore en réanimation et 25 sont suivies dans des services de Soins de suite et de réadaptation (SSR). Les attentats du 13 novembre avait fait 130 morts et 350 blessés.

Mieux adapter le dispositif à la menace

La ministre a également annoncé qu’elle recevrait le 20 janvier les conclusions du rapport consacré au retour d’expérience sur l’intervention du système de santé lors des attentats. Elle a d'ores et déjà déclaré qu’elle souhaitait travailler sur l’efficacité de la prise en charge depuis le site de l’attentat jusqu’à l’établissement de santé. Elle souhaite une "identification plus rapide des victimes, du lieu de leur prise en charge et des coordonnées de leur famille". Le dispositif de cellules d’urgence médicopsychologiques (CUMP), doit aussi être «mieux adapté» à la gestion d’événements de l’ampleur du 13 novembre, a expliqué la ministre. 

Marisol Touraine veut en outre que le système de prise en charge sanitaire d’urgence soit renforcé sur l’ensemble du territoire national. Elle a demandé aux Agences régionales de santé (ARS) que leurs établissements "soient capables de mettre en place une prise en charge des victimes aussi exemplaire qu’en Ile-de-France" a-t-elle expliqué en ajoutant : "Nous devons réfléchir à la spécificité de la prise en charge d’enfants."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/