1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Tunisie : la famille d'une victime du musée du Bardo veut attaquer l'État tunisien
1 min de lecture

Attentat en Tunisie : la famille d'une victime du musée du Bardo veut attaquer l'État tunisien

INFO RTL - La famille d'une victime lors de l'attentat du musée du Bardo en Tunisie veut attaquer en justice l'État tunisien, près de 5 mois après l'attaque.

Des messages de condoléances et des fleurs ornent l'entrée du Musée Bardo à Tunis, théâtre d'un attentat sanglant le 18 mars 2015.
Des messages de condoléances et des fleurs ornent l'entrée du Musée Bardo à Tunis, théâtre d'un attentat sanglant le 18 mars 2015.
Crédit : FETHI BELAID / AFP
Des victimes de l'attentat du Bardo attaquent la Tunisie en justice
01:35
Nicolas Burnens & Valentin Chatelier

Près de 5 mois après l'attentat au musée du Bardo en Tunisie, le 18 mars dernier, une famille française va porter plainte contre l'État tunisien. Elle faisait une croisière entre Gênes et Tunis. Huguette n'a pas survécu à l'attaque, fauchée de 4 balles de kalachnikov dans le musée, elle est décédée dix jours plus tard à l'hôpital. La famille souhaite que l'État tunisien prenne sa part de responsabilité. Aucun garde armé n'était à son poste le jour de l'attaque.

"L'état Tunisien est responsable de négligence. Au Bardo il y avait quatre gardes, ce jour-là un était malade et trois étaient à la buvette. Le Bardo est le musée le plus visité de Tunis et on attend tous les jours des touristes qui arrivent des bateaux pour visiter les lieux. Il y a un devoir de précaution, suite aux attentats du Bardo", a résumé maître Philippe de Veulle, l'avocat de la famille. De son côté, la sœur de la victime a également dénoncé le manque de sécurité ce jour là.

Quand on commet une irresponsabilité, on doit réparer

Maître Philippe de Veulle

"J'attends que la Tunisie présente ses excuses vis-à-vis de ces victimes officiellement. Ce n'est pas si difficile, surtout avec un pays ami, a-t-il expliqué. L'avocat de la famille souhaite également un dédommagement pour la famille. "Quand on commet une irresponsabilité, on doit réparer. Si l'État ne montre pas qu'il est présent, je pense que le terrorisme continue sa victoire sur le symbole de nos compatriotes", a fait remarquer Me Philippe de Veulle.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/