1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat à Nice : "Nous n’empêcherons pas des attentats", estime le député Olivier Falorni
1 min de lecture

Attentat à Nice : "Nous n’empêcherons pas des attentats", estime le député Olivier Falorni

INVITÉ RTL - Le député de Charente-Maritime, membre de la commission parlementaire d'enquête contre le terrorisme, a réagi après l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes à Nice, le 14 juillet.

Le député de Charente-Maritime Olivier Falorni (PS) à Paris le 18 mai 2016.
Le député de Charente-Maritime Olivier Falorni (PS) à Paris le 18 mai 2016.
Crédit : ISA HARSIN/SIPA
Attentat à Nice : "Nous n'empêcherons pas des attentats" pour Olivier Falorni
00:07:00
Attentat à Nice : "Nous n'empêcherons pas des attentats" pour Olivier Falorni
00:07:00
micros
La rédaction numérique de RTL

Au moins 84 morts et plus d’une centaine de blessés : c’est le terrible bilan du nouvel attentat qui a frappé la France jeudi 14 juillet. C’est la ville de Nice qui a été frappée cette fois, quand un individu a précipité un poids-lourd lancé à pleine vitesse dans la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais, à l'occasion de la fête nationale. "Nous n’empêcherons pas des attentats", assène avec fatalisme, Olivier Falorni, qui s’appuie les témoignages d’agents des renseignements israéliens et américains auditionnés dans la cadre de la commission parlementaire d’enquête contre le terrorisme.

"Nous avons entendu à l’occasion de cette commission d’enquête, le directeur de la DGSI [Patrick Calvar] avait indiqué qu’il pourrait y avoir de nouvelles modalités d’actions, avec des véhicules, des voitures, des camions", poursuit le député de Charente-Maritime, qui avait auditionné le patron du renseignement intérieur le 10 mai dernier au sein de la Commission de la Défense nationale des forces armées de l'Assemblée nationale : "Si certains, malheureusement, avaient oublié que nous étions en état de guerre, l’événement d’hier soir nous le rappelle tragiquement."

Afin de poursuivre la lutte contre le terrorisme et d’assurer la sécurité sur le territoire, Olivier Falorni soutient la prolongation de l’état d’urgence, qui fournit "des outils qui peuvent être utiles", en citant les perquisitions et les rétentions administratives. "Il faut acter le fait que l’état d’urgence ne peut plus être un état d'exception", affirme le député, qui se déclare en faveur d’un "état d'urgence permanent tant que nous sommes en guerre".

La rédaction vous recommande
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.