6 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : une nouvelle arrestation, 7 personnes en garde à vue

MINUTE PAR MINUTE - Le terroriste s'était rendu sur la Promenade des Anglais la veille et l'avant-veille de l'attentat avec son poids lourd.

Un drapeau tricolore au milieu d'un mémorial improvisé sur la Promenade des Anglais où 84 personnes ont été tuées.
Un drapeau tricolore au milieu d'un mémorial improvisé sur la Promenade des Anglais où 84 personnes ont été tuées. Crédit : Laurent Cipriani/AP/SIPA
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et Ludovic Galtier

Deux jours après l'attentat perpétré par le terroriste Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, qui a coûté la vie à 84 personnes le soir du 14 juillet à Nice, l'enquête progresse. Deux individus, un homme et une femme, ont été interpellés ce dimanche, ce qui porte à sept le nombre de personnes actuellement en garde à vue. On apprend ce dimanche également que des centaines de témoins ont déjà été entendus par les enquêteurs. Les enquêteurs ont également pu confirmer que l'attentat du 14 juillet, sa simplicité apparente, avait soigneusement préparé. L'avant-veille et la veille de son attaque, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était venu repéré le terrain.

Sur le plan politique, l'unité nationale n'est pas la règle. La droite et l'extrême droite sont montés au créneau après l'attentat de Nice. De Marion Maréchal-Le Pen à Alain Juppé, tous dénoncent la politique de lutte contre le terrorisme menée par François Hollande et son gouvernement. L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, jusqu'ici mesuré, a haussé le ton dimanche soir en estimant que "tout ce qui aurait dû être fait depuis dix-huit mois ne l'a pas été".

"Je sais parfaitement que le risque zéro n'existe pas", a affirmé sur TF1 le président des Républicains, mais "nous sommes en guerre, une guerre totale. Nos ennemis n'ont pas de tabous, pas de frontières, pas de principes. Donc, je vais employer des mots forts : ça sera eux ou nous", a-t-il lancé, ajoutant qu'une "autre politique est possible". Dans un communiqué commun publié dans la soirée, le Premier ministre Manuel Valls et son ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont répliqué à ces critiques en assurant "qu'aucun gouvernement n'a fait autant jusqu'à présent pour lutter contre le terrorisme". >> Qui est Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ?

Revivez l'évolution de l'enquête dimanche 17 juillet

21h04 - Le distributeur Studiocanal a demandé que son film Bastille Day, qui évoque la traque d'une terroriste qui projetait un attentat pour le 14 juillet, sorti en salles mercredi dernier, soit déprogrammé.

À lire aussi
Moussa Coulibaly sur des images de vidéo surveillance diffusées par les autorités turques. Attentat à Nice
Attentat à Nice en 2015 : Moussa Coulibaly condamné à 30 ans de réclusion

20h27 - Nicolas Sarkozy estime, sur TF1, que "tout ce qui aurait dû être fait depuis dix-huit mois ne l'a pas été". "La force d'une démocratie ce n'est pas la commémoration". Le président de Les Républicains veut également la mise en place de centre de renseignements dans les prisons et la mise à l'isolement de tous les détenus radicaux.

19h18 - Un homme de 37 ans membre de l'entourage de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a été interpellé dimanche à Nice, ce qui porte à sept le nombre de personnes en garde à vue dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet. Parmi les six autres personnes en garde à vue figurent quatre membres de l'entourage du tueur, et un couple d'Albanais, dont l'homme est désigné par un témoignage comme lui ayant fourni un pistolet automatique.

17h30 - Au micro de RTL, l'avocat de l'ex-femme du tueur Me Jean-Yves Garino s'est confié et a expliqué dans quel état d'esprit est sa cliente. "Elle est profondément touchée et affectée par la garde à vue. Elle-même devait se rendre le soir de ce crime odieux sur les lieux du drame."

15h01 - Selon les informations de Nice-Matin, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a effectué un achat en ligne le 6 juillet dernier d'un montant de 24 euros. Le libellé de la transaction qui figure sur son relevé est simplement "Islam" et ne correspond pas à l'adresse d'un site Internet.

14h31 - Les crèches, les accueils de loisirs, les équipements sportifs et les Anima'Nice de la Ville de Nice seront fermés ce lundi 18 juillet 2016.

14h11 - En concert aux Vieilles Charrues, le groupe Hyphen Hyphen a rendu un hommage énergique et touchant aux victimes de Nice. 

14h02 - Les deux personnes interpellées ce matin sont des Albanais. Ce couple, interpellé à Nice, est soupçonné d'avoir apporté une aide logistique à Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

13h54 - Hier Bernard Cazeneuve a appelé les Français qui le souhaitent à rejoindre la réserve opérationnelle, que l'exécutif à décidé de mobiliser après l'attentat 14 juillet. Le gouvernement explique comment la rejoindre.

13h51 - Le camion qui a servi à commettre l'attentat a été réservé dès le 4 juillet pour une location à compter du 11 juillet, selon une source policière.

12h03 - Le quotidien Nice-Matin révèle, ce matin, le contenu de plusieurs sms retrouvés dans le téléphone par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Les policiers suivraient notamment la trace de textos équivoques où le tueur écrit être en possession "du matériel". D'après BFMTV, un autre texto sans ambiguïté, envoyé le 14 juillet, a été repéré : "Amènes plus d'armes, amènes en 5".

11h44 - L'épouse du tueur de Nice Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a été libérée dimanche après 48 heures de garde à vue, a appris l'AFP de source judiciaire. Cette femme, en instance de divorce avec Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, était interrogée depuis vendredi matin. Six autres personnes, cinq hommes et une femme, sont toujours en garde à vue dimanche. 

11h37 - 85 personnes sont encore hospitalisées ce dimanche, annonce Marisol Touraine, "29 d'entre elles sont en réanimation". La ministre de la Santé a précisé que le pronostic vital de 18 personnes était toujours engagé, dont un enfant. Le corps d'une victime reste pour l'heure non-identifié à indiqué Marisol Touraine. 

11h16 - Invité de RTL ce matin, l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic a estimé que le prolongement de trois mois de l'état d'urgence ne changera rien à l'état de la menace. "On fait un état d'urgence mais toutes les manifestations publiques se déroulent normalement. Je pense qu'il faut simplement dire aux Français, ce n'est pas parce qu'on vous parle d'état d'urgence que vous pouvez espérer être protégés. Ce n'est pas vrai. Il y a un risque plus important aujourd'hui qu'hier à aller à une manifestation publique."

11h13 - Le film Bastille Day, qui raconte comment Sean Briar, un agent de la CIA incarné par l’acteur britannique Idris Elba, cherche à empêcher un attentat à Paris la veille du 14 juillet, jour surnommé "Bastille Day" aux États-Unis, a été retiré des salles de cinéma niçoises. 

11h08 - "Au moins une dizaine de personnes" de la communauté russe de Nice, "sans doute plus", ont été tuées ou blessées dans l'attentat, a-t-on appris dimanche auprès de certains de ses représentants. "On ne connaît pas le chiffre exact", ont expliqué le président de l'Association de la cathédrale Russe Saint-Nicolas de Nice (ACRN) Pierre de Fermor et Christian Frizet, son secrétaire. "On a déjà un lecteur, Igor, décédé dans des conditions atroces", ont-ils poursuivi. Au total, l'association a recensé "une dizaine de personnes" mortes ou blessées pour l'instant, mais estime que ce sera "sans doute plus".

10h46 - On apprend ce matin que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux du drame les 12 et 13 juillet au volant du camion qu'il avait loué quelques jours auparavant. 

10h44 - Sept personnes au total sont en garde à vue ce dimanche matin, dont l'ex-femme du tueur

10h32 - Le centre de recueillement réservé aux familles des victimes ouvrira ce 17 juillet à l'Acropolis de Nice. 

10h27 - Le JDD indique que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a vidé son compte bancaire en une semaine et vendu sa voiture la veille du 14 juillet. 
10h - Des centaines de témoins ont été entendus, plusieurs évoquent le religiosité du tueur.

9h30 - Les premiers corps seront présentés aux familles des victimes "ce matin", annonce sur RTL Juliette Méadel, secrétaire d'État en charge de l'aide aux victimes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Nice Alpes-Maritimes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants