1 min de lecture Terrorisme

Ariège : un islamiste présumé interpellé par les forces du RAID

L'homme avait fait l'apologie du terrorisme sur Facebook.

Policier du RAID (Illustration)
Policier du RAID (Illustration) Crédit : SIPA
Ambre Deharo
Ambre Deharo

Le 10 décembre dans l'après-midi, un homme au profil radicalisé a été interpellé sans incident par des policiers du RAID à Pamiers, dans l'Ariège. Il a été placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme" et "menaces de mort en raison de religion", selon 20 minutes. Sur Facebook, cet homme de 32 ans avait émis des menaces de morts à plusieurs reprises en "se réclamant d'Allah et en faisant l'apologie du terrorisme", a indiqué le procureur de la République de Foix. 

L'homme n'avait pas renseigné de cible précise sur sa page Facebook, mais il "indiquait parallèlement [à ses menaces] vouloir donner son âme à Allah le 12 décembre 2016", a ajouté le procureur. Lors de son interrogation, l'islamiste présumé a nié avoir conçu "un quelconque projet criminel". Le Service régional de police judiciaire de Toulouse a été saisi de l'enquête. La garde à vue de l'homme a été prolongée dans la journée du 11 décembre afin de pouvoir réaliser une "expertise psychiatrique", a indiqué le parquet. 

Une perquisition peu concluante

Lors de la perquisition de l'appartement du suspect, aucune arme n'a été retrouvée, ont indiqué les enquêteurs. Par ailleurs, aucun élément sur place ne permet pour l'instant de confirmer "l'existence d'actes préparatoires tendant à la commission d'un crime". 

Le suspect n'est cependant pas inconnu des services de police. En janvier 2016, il avait été condamné à huit mois de prison pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", "menaces de mort sous condition", "intrusion dans un établissement scolaire" et "détention de stupéfiant".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Islamiste Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants