1 min de lecture Gaz

Alpes-Maritimes : la vente de protoxyde d'azote désormais interdite aux mineurs

La préfecture des Alpes-Maritimes a décidé d'interdire la vente de protoxyde d'azote aux mineurs, de même que l'usage de ce produit sur la voie publique.

Pourquoi le protoxyde d'azote inquiète-t-il les autorités ? (illustration)
Pourquoi le protoxyde d'azote inquiète-t-il les autorités ? (illustration) Crédit : DENIS CHARLET / AFP
valentin
Valentin Deleforterie Journaliste

Alors que les autorités sanitaires alertent sur l'usage détourné du protoxyde d'azote, le préfet des Alpes-Maritimes a décidé de durcir le ton en en interdisant la vente aux mineurs du département. L'usage de ce produit dans l'espace public est lui aussi désormais proscrit. 

Dans son communiqué, la préfecture souligne le fait qu'il s'agisse d'un "problème de santé publique". Elle déplore également l'abandon de nombreuses cartouches de protoxyde d'azote dans l'espace public, "générant une pollution environnementale". 

Ce produit,  aussi appelé "proto" ou "gaz hilarant" par ses consommateurs, est normalement destiné à un usage alimentaire. Il est notamment nécessaire au fonctionnement des siphons à Chantilly. 

Mais depuis quelques années, les médecins s'inquiètent d'un usage détourné, principalement de la part d'adolescents et de jeunes adultes. Le protoxyde d'azote peut en effet avoir des propriétés euphorisantes et provoquer des fous rires lorsqu'il est inhalé. La consommation détournée de ce produit induit des risques, comme l'asphyxie par manque d'oxygène, la perte de connaissance ou encore des vertiges.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gaz Mineurs Dangereux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants