1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Allocations familiales : six enfants sur huit en famille d'accueil, une mère continue de toucher 1.300 euros
1 min de lecture

Allocations familiales : six enfants sur huit en famille d'accueil, une mère continue de toucher 1.300 euros

Christophe Béchu, sénateur UMP, voulait une proposition de loi pour que les allocations "reviennent d'abord à ceux qui s'occupent des enfants".

Une caisse d'allocations familiales à Lille, le 8 octobre 2014.
Une caisse d'allocations familiales à Lille, le 8 octobre 2014.
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
"Les allocations ne sont pas une récompense pour avoir eu des enfants", s'emporte le député-maire d'Angers
00:01:30
Coralie Lemke & Arnaud Tousch & Claire Gaveau

Les parents d'enfants placés doivent-ils recevoir les allocations ? C'est la dernière polémique alors qu'une mère de famille est actuellement jugé pour violence et que six de ses huit enfants sont placés en famille d'accueil en Picardie. Elle touche chaque mois 1.300 euros d'allocations familiales. Une pratique totalement légale qui fait aujourd'hui réagir, notamment les élus locaux qui crient au scandale.

Christophe Béchu, sénateur-maire UMP d’Angers avait fait une proposition de loi pour que les familles ne perçoivent qu'un tiers de cette somme. "Les allocations reviennent d'abord à ceux qui s'occupent des enfants, ce n'est pas une récompense pour en avoir eu. C'est amoral. Les impôts augmentent, les dépenses publiques diminuent, comment voulez-vous dans ce contexte que les concitoyens accueillent ce genre de chose ?"

Il faut avoir à l'égard de ces parents, un traitement qui est adapté à la situation et au projet que l'on conduit pour l'enfant

Laurence Rossignol

En France, 150.000 enfants sont placés chaque année et c'est au juge de décider si les enfants reçoivent des allocations. C'est le cas dans 45% des cas. Pour Laurence Rossignol, secrétaire d'État chargé de la Famille, chaque situation peut-être différente. "Dans le placement des enfants, cela peut-être des défaillances économiques, des moments de grande pauvreté, ou des parents malades. Il faut avoir à l'égard de ces parents, un traitement qui est adapté à la situation et au projet que l'on conduit pour l'enfant", a-t-elle expliqué. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.