1 min de lecture Air France

Air France-KLM : pourquoi l'arrivée du Canadien Benjamin Smith fait-elle polémique ?

INVITÉ RTL - Jean-Louis Barroux, fondateur d'Air Promotion Group, dresse le portrait de l'ex-numéro deux d'Air Canada et souligne que le salaire du dirigeant canadien risque d'être un point de discorde pendant les négociations avec les syndicats.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
3 minutes pour comprendre du 17 août 2018 Crédit Image : AFP PHOTO / AIR CANADA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin et Caroline Drzewinski

Après trois mois de recherche, le conseil d'administration d'Air France-KLM a désigné Benjamin Smith à la tête de la compagnie aérienne. Alors qu'il prendra ses fonctions d'ici fin-septembre, la nomination du numéro deux d'Air Canada fait polémique.
 
"Je suis un petit peu étonné qu'on ait dû traverser l'Atlantique pour trouver un patron d'Air France. Dans le fond, il y avait des candidats en Europe et particulièrement en France", note Jean-Louis Barroux, fondateur d'Air Promotion Group. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a salué cette nomination, estimant que Benjamin Smith représentait une "chance" pour le groupe aérien franco-néerlandais. 

Pour cause, le nouveau directeur général d'Air France-KLM bénéficie d'un CV atypique. "Ce qui est intéressant chez lui (...), c'est qu'il a fait une carrière dans le commercial. Il a eu entre autres une agence de voyage donc il connaît les clients. Ça va faire quelques changements chez Air France où il y avait traditionnellement des hauts fonctionnaires à la tête de la compagnie", explique le spécialiste. 

Une nomination sujette à controverse

Bien qu'il connaisse largement les spécificités du marché européen, son arrivée offusque les syndicats. L'intersyndicale (CGT, FO, SUD, SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF, SNPL, Alter), qui a mené 15 journées de grève depuis février pour les salaires, "soutient qu'il est inconcevable que la compagnie Air France, française depuis 1933, tombe dans les mains d'un dirigeant étranger".

À lire aussi
Air France-KLM : les relations se tendent entre la compagnie et sa filiale économie
Air France-KLM : pourquoi les relations sont très tendues

Selon Jean-Louis Barroux, le futur salaire de Benjamin Smith est également l'un des principaux sujets de discorde. "Comment un nouveau patron va pouvoir discuter avec des syndicats d'augmentations de salaire réduites alors que son salaire est triplé par rapport à celui de ses prédécesseurs ? Je pense que ça va être un peu compliqué dans les discussions", prédit-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air France Société Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794445894
Air France-KLM : pourquoi l'arrivée du Canadien Benjamin Smith fait-elle polémique ?
Air France-KLM : pourquoi l'arrivée du Canadien Benjamin Smith fait-elle polémique ?
INVITÉ RTL - Jean-Louis Barroux, fondateur d'Air Promotion Group, dresse le portrait de l'ex-numéro deux d'Air Canada et souligne que le salaire du dirigeant canadien risque d'être un point de discorde pendant les négociations avec les syndicats.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/air-france-klm-pourquoi-l-arrivee-du-canadien-benjamin-smith-fait-elle-polemique-7794445894
2018-08-17 10:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sSivH0gXZOj0M-3OTf759g/330v220-2/online/image/2018/0817/7794446153_benjamin-smith-nouveau-directeur-general-d-air-france-klm.jpg