1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Air France : "Cette consultation ne résoudra rien", dit le syndicat de pilotes
1 min de lecture

Air France : "Cette consultation ne résoudra rien", dit le syndicat de pilotes

Philippe Evain, président du syndicat national des pilotes, estime que le résultat du référendum n'est pas joué mais qu'il n'arrêtera pas le mouvement de grève des salariés.

Un A380 d'Air France s'approche de l'aéroport JFK de New York, en novembre 2009 (archives).
Un A380 d'Air France s'approche de l'aéroport JFK de New York, en novembre 2009 (archives).
Crédit : STAN HONDA / AFP
Air France : "Cette consultation ne résoudra rien", dit le syndicat de pilotes
04:07
Stéphane Carpentier & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

Les salariés d'Air France ont jusqu'à ce soir pour voter sur le référendum de la direction, qui propose une augmentation de salaire de 2% pour cette année. Philippe Evain, président du syndicat des pilotes de ligne, explique au micro de RTL que le suspens autour du référendum est réel.

"Pour notre part, on pense que rien n'est fait. Je n'ai aucune idée de ce que cela pourra donner car le climat social qui règne aujourd'hui dans l'entreprise depuis cette dernière semaine avec un climat très anxiogène. On promet le chaos aux salariés en cas de 'non', on sait que ça influencera le scrutin".

Si l'accord salarial est approuvé par une majorité du personnel, quelle suite faudra-t-il donner au mouvement ? "Cette consultation ne résoudra rien", explique Philippe Evain. Elle ne remplacera jamais une vraie négociation". "Le secteur aérien jouit d'une croissance insolente. Toutes les compagnies ont besoin de ressources humaines, il est incroyable que la direction d'Air France choisisse ce moment pour se mettre à dos ses salariés"

Monsieur Berger a simplement trois ans de retard

Philippe Evain

Certains trouvent que le syndicat de pilotes est jusqu'au-boutiste. C'est le cas de Laurent Berger, qui estime que, si les grévistes continuent de suivre les pilotes, c'est surtout le personnel au sol qui va trinquer.

À lire aussi

Une critique à laquelle Philippe Evain répond directement, expliquant que c'est "déjà les commentaires qu'on entendait en 2015, au moment où la direction avait déjà commis une faute de management". "Monsieur Berger a simplement trois ans de retard. Je ne ferais pas de commentaire sur la manière dont il gère la CFDT. Il n'a plus de syndicaliste que le nom", conclut-il.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/