1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Air France : 20 suspects identifiés dont 3 impliqués directement dans les agressions
1 min de lecture

Air France : 20 suspects identifiés dont 3 impliqués directement dans les agressions

Info RTL REPLAY / INFO RTL - L'enquête interne menée par Air France a déjà donné une liste d'une vingtaine de suspects dont trois sont directement impliqués dans les violences perpétrées envers les membres de la direction de la compagnie.

Les employés d'Air France lors de la manifestation du lundi 5 octobre 2015
Les employés d'Air France lors de la manifestation du lundi 5 octobre 2015
Crédit : AFP
L'enquête d'Air France a déjà établi une liste de 20 suspects impliqués dans l'agression des deux dirigeants de la compagnie
00:59
Éric Vagnier & Julien Quelen

Trois plaintes ont été déposées depuis lundi dernier après l'agression de deux dirigeants d'Air France à l'aéroport Roissy-Charles De Gaulle. De son côté, la compagnie aérienne a ouvert une enquête interne qui selon les informations de RTL a déjà permis d'identifier une vingtaine de suspects. Parmi les salariés identifiés par la direction sur les vidéos et les photos, 10 ont un mandat syndical, souvent CGT ou parfois Force Ouvrière. 

Il s'agit essentiellement de membres du personnel au sol, de la maintenance et de l'activité cargo notamment, mais également de deux pilotes et d'une hôtesse de l'air. Tous ne sont cependant pas impliqués de la même façon dans les incidents de lundi puisque seuls 3 salariés ont été reconnus s'en prenant directement aux membres de la direction et aux agents de sécurité. 

Des procédures disciplinaires vont être ouvertes

Les autres sont plutôt des complices qui ont participé à créer ce climat de violences ; des agents qui ont renversé les grilles qui barraient l'accès au siège, les 2 pilotes qui avec leurs badges ont fait entrer des manifestants à l'intérieur, des salariés qui ont insulté et menacé les représentants de la direction ou encore l'hôtesse de l'air qui a recouvert d'un voile une caméra de surveillance. 

Des procédures disciplinaires vont désormais être lancées et pourront aller jusqu'au licenciement pour les cas les plus graves. En attendant, les visionnages se poursuivent avec des recoupements et cette première liste devrait s’allonger au fil des jours. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/