1 min de lecture Fraude

Enquête sur 38.000 euros de notes de taxis d'Agnès Saal à la direction du Centre Pompidou

Poussée à la démission de l'INA pour avoir dépensée plus de 40.000 euros en taxi, Agnès Sall est visée par une seconde enquête.

Agnès Saal dans les bureaux de l'Ina le 31 juillet 2014 (archives)
Agnès Saal dans les bureaux de l'Ina le 31 juillet 2014 (archives) Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Valentin Chatelier
et La rédaction numérique de RTL

L'actuelle chargée de mission au ministère de la Culture pourrait être de nouveau dans la tourmente. La justice enquête sur 38.000 euros de notes de taxis présentées entre janvier 2013 et avril 2014 par Agnès Saal quand elle était directrice générale du Centre Georges-Pompidou, a t-on appris de source judiciaire.


Le parquet de Paris a ouvert le 8 juin une enquête préliminaire pour des faits présumés de détournement de fonds publics par personne chargée d'une mission de service public, confiée à la police judiciaire.
Selon L'Express, la note serait bien plus salée. Ses notes de taxi atteindrait la somme de 400.000€ pour sa période à la tête du Centre Pompidou, de 2007 à 2014.  Des frais qui représentent 156 euros de taxi par jour, soit presque 5.000 euros par mois. Le parquet de Créteil qui s'occupe de l'affaire avait déjà indiqué que des motifs "non exclusivement professionnels" ont été utilisés pour des notes de taxi pendant ses 7 années à la tête du Centre Pompidou.

Une femme visée par plusieurs enquêtes

Face à la pression, elle avait démissionné de la présidence de l'INA fin avril, un an seulement après sa nomination, pour une autre affaire de notes de taxi. 40.000 euros avaient en effet été dépensés, dont 6.700 uniquement par son fils.

Agnès Saal est concernée par d'autres enquêtes. Anticor a en effet porté plainte contre X en mai dernier pour "détournements de fonds publics" concernant Agnès Saal et pour "favoritisme" concernant Mathieu Gallet. De son côté, Fleur Pellerin a saisit la justice début-juin contre l'ancienne présidente de l'INA concernant les notes de taxi. Elle avait déclaré que "de tels comportements ne sont pas acceptables". Pendant ce temps, les enquêteurs continuent d'éplucher les comptes d'Agnès Saal de près pour les différents postes qu'elle a occupé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fraude Taxi Affaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants