1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Affaire Duhamel : "Mion a menti à la presse, aux étudiants, à la direction", selon Chemin
1 min de lecture

Affaire Duhamel : "Mion a menti à la presse, aux étudiants, à la direction", selon Chemin

INVITÉE RTL - Ariane Chemin, grand reporter au journal "Le Monde", revient sur l'affaire Duhamel et la démission de Frédéric Mion. Elle souligne que le directeur de Sciences Po "a caché la vérité y compris aux inspecteurs".

Ariane Chemin, grand reporter au journal "Le Monde", invitée RTL Soir du 10 février 2021
Ariane Chemin, grand reporter au journal "Le Monde", invitée RTL Soir du 10 février 2021
Crédit : RTL
Affaire Duhamel : "Mion a menti à la presse, aux étudiants, à la direction", selon Chemin
10:34
Affaire Duhamel : "Mion a menti à la presse, aux étudiants, à la direction", selon Chemin
10:53
245-PARIZOT
Vincent Parizot
Animateur

Ariane Chemin, grand reporter au journal Le Monde, est l'auteure de l'enquête qui a accompagné le livre La familia grande écrit par Camille Kouchner (éditions Le Seuil). Un ouvrage qui dénonce les actes d'inceste commis par son beau-père Olivier Duhamel. À la suite de ces révélations, Frédéric Mion, directeur de la prestigieuse université, a finalement décidé de mettre fin à ses fonctions, a-t-il annoncé mardi 9 février. 

Frédéric Mion a finalement démissionné après avoir reçu le rapport de l'inspection nationale : "un rapport qui conclut qu'il a caché la vérité, y compris aux inspecteurs", explique la journaliste. Dans ce document d'une soixantaine de pages, on apprend que six personnes étaient au courant des agissements d'Olivier Duhamel, président démissionnaire de la Fondation nationale des Sciences politiques (FNSP) qui chapeaute Sciences-Po. "Des gens, notamment des enseignants, savaient mais personne n'a fait la démarche solennelle sauf Aurélie Filippetti", l'ancienne ministre de la Culture, qui a prévenu le directeur de l'université.  

"Frédéric Mion a nié : il a menti à la presse, aux étudiants, à la direction et à l'inspection" et il "a été rattrapé par ses cachoteries", poursuit Ariane Chemin. Une stratégie pour préserver la réputation de Sciences Po, "une école qui a un grand rayonnement international", mais aussi pour protéger celui qu'il considère comme un ami. "On lui reproche d'avoir caché" ces faits d'inceste et "d'avoir poussé Olivier Duhamel, dont il connaissait le passé, à la tête de la FNSP et du club élitiste du Siècle", conclut la reporter. 

La rédaction vous recommande

.

Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/