4 min de lecture Transports

Aéroport : les bagages abandonnés, un phénomène qui monte

Plus de mille valises ont été abandonnées depuis le début de l'année à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Aéroport : les bagages abandonnés, un phénomène qui monte - La Revue de Presse d'Amandine Bégot Crédit Image : DOMINIQUE FAGET / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Begot

D'abord cet appel d'Aéroport de Paris : "N'abandonnez pas vos bagages". Vous en avez peut-être déjà fait l'amère expérience : "Depuis le début de l'année, ce sont plus de 1.000 valises qui ont été abandonnées à Roissy", peut-on lire dans Le Figaro de ce matin. Ça n'a l'air de rien comme ça, mais à chaque fois qui dit "colis suspect", dit "intervention des démineurs". Tout cela prend du temps et à l'arrivée ce sont plus de 400 vols qui ont dû être retardés d'en moyenne 53 minutes.

Pire encore, entre 2013 et 2016, le nombre de bagages abandonnés à l'aéroport Paris Charles-de-Gaulle a bondi de 77,8%. Alors comment l'expliquer ? Les voyageurs sont-ils plus étourdis aujourd'hui qu'il y a 4 ans ? Non, si le phénomène s'intensifie, c'est à cause du durcissement des politiques des compagnies aériennes sur le poids des bagages. Pour éviter de payer une taxe supplémentaire, de plus en plus de touristes n'hésitent plus à laisser leur valise.

C'est devenu un problème majeur dit même le patron d'ADP qui envisage des sanctions pour les passagers en question. L'entreprise est en train de mettre au point avec l'État une nouvelle procédure, un système de surveillance par vidéo qui permettrait d'éviter ou de décaler d'une vingtaine de minutes la mise en place d'un périmètre de sécurité.

À lire aussi
Paris est souvent victime de pics de pollution (illustration) transports
DIAPORAMA - Découvrez la nouvelle campagne anti-pollution du gouvernement

Parfum de victoire après la Coupe Davis

Eux ne risquent pas le surplus de bagages, malgré le saladier d'argent. C'est en car que les joueurs de l'équipe de Coupe Davis rentreront tout à l'heure à Paris. Des Bleus à l'honneur de toute la presse ce matin. "Et de 10 !", titre La Montagne. "Enfin !",  s'exclame Le Courrier Picard. "Bien joué", dit de son côté Le Télégramme. "Un pur bonheur", résume L'Équipe. Pour La Voix du Nord c'est : "Jour de fête". La Voix du Nord, euphorique, parée ce matin de bleu, de blanc et de rouge.

Beaucoup moins festif chez nos voisins belges. Même s'ils gardent leur humour, il faut le reconnaître. "Darcis n'a pas eu la chair de Pouille", titre ainsi La Dernière Heure. "Quant à Goffin, il n'a pas encore annulé ses vacances", titre Le Soir. Le joueur est, en effet, très ami avec Lucas Pouille. La compagne du français avait d'ailleurs annoncé la semaine dernière qu'ils devaient tous partir ensemble la semaine prochaine. Ça promet.

Emmanuel Macron bientôt en Afrique

L'équipe de France de Coupe Davis ne sera pas reçue, en tout cas pas tout de suite, à l'Élysée. Emmanuel Macron s'envole en effet aujourd'hui pour une tournée de 4 jours en Afrique, la première depuis son élection. Première étape le Burkina Faso, avant la Côte d'Ivoire et le Ghana. Objectif : améliorer l'image de la France sur une partie du continent, et "cela va passer", explique ce matin La Matinale du Monde, "par un message à la jeunesse".
"Pas anodin", relevé le quotidien pour lui qui n'a pas 40 ans et qui se rend sur un continent où l'âge médian est de 20 ans, et les dirigeants souvent au pouvoir depuis des décennies.

Ainsi, demain lors d'un discours à l'université de Ouagadougou, "il tentera", explique son entourage, "de s'adresser à la jeunesse africaine avec une posture d'humilité, devant un public loin d'être conquis d'avance et qui n'a pas forcément une bonne image de la France.
Autre signe du message qu'il entend donner : il n'y aura avec lui pas que des grandes entreprises comme c'est le cas habituellement. Le président emmène aussi dans ses bagages des start-ups. C'est ce que nous apprend ce matin Le Parisien.

Le Parisien qui rappelle qu'Emmanuel Macron a été stagiaire en Afrique. C'était il y a 15 ans, fraîchement entré à l'ENA, le jeune Emmanuel doit faire un stage de 6 mois dans une ambassade de France. Il demande à partir loin et se retrouve au Nigeria, un pays anglophone.

L'ambassadeur de l'époque se souvient d'"un garçon sérieux, brillant et sympathique". "Je n'aurais pas forcément", ajoute-t-il, "parié qu'il deviendrait président de la République 15 ans plus tard mais comme il m'avait dit que la politique pourrait l'intéresser, je l'avais encouragé". Jean-Marc Simon qui conclut, à l'issue de ces 6 mois, il avait eu une excellente note. Ce qui l'a le plus marqué : "son empathie incroyable avec tout le monde", on a déjà entendu ça.

Les Français de retour au restaurant

Emmanuel Macron qui va sans doute se réjouir de voir un nouvel indicateur au vert, encore un. Après quatre ans moroses, les clients reviennent au restaurant. C'est ce qu'on apprend ce matin en lisant Les Échos. On devrait même en 2017 battre le record d'avant la crise, celui de 2008, soit plus de 10 milliards de visites au restaurant.

Alors, il y a resto et resto. Ce sont les enseignes de restauration rapide qui en profitent le plus : +3,5% attendu pour 2017, contre une croissance de 0,6% en moyenne. "Autre segment particulièrement en vogue", nous dit le quotidien économique, "la sandwicherie boulangerie".

Son succès est en effet d'autant plus dans l'air du temps qu'il témoigne d'une évolution de la société, tout particulièrement dans les grandes villes, à savoir le développement d'une consommation autour du petit-déjeuner. Le réseau "La croissanterie" par exemple devrait ainsi compter 400 établissements en 2020, contre 293 aujourd'hui. Attention, non pas aux excédents de bagages, mais aussi surplus sur les hanches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Aéroport Avions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791153326
Aéroport : les bagages abandonnés, un phénomène qui monte
Aéroport : les bagages abandonnés, un phénomène qui monte
Plus de mille valises ont été abandonnées depuis le début de l'année à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/aeroport-les-bagages-abandonnes-un-phenomene-qui-monte-7791153326
2017-11-27 12:46:17
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9xIf_l5a_eThaBkeVIHvkA/330v220-2/online/image/2015/1113/7780487970_un-bagage-en-transit-a-l-aeroport-de-roissy-illustration.jpg