2 min de lecture Université

Admission post-bac : ce que prévoit la réforme de la plateforme

ÉCLAIRAGE - Afin de mettre fin au tirage au sort, la plateforme d'admission post-bac va faire peau neuve. Une nouvelle procédure qui sera présentée lundi 30 octobre par le gouvernement.

Des étudiants à l'entrée de l'Université Jean Moulin, à Lyon
Des étudiants à l'entrée de l'Université Jean Moulin, à Lyon
Générique 1
Arnaud Tousch
et Claire Gaveau

C'est une réforme attendue par des milliers de lycéens et étudiants. Le gouvernement doit présenter lundi 30 octobre sa réforme de la procédure admission post-bac, passage obligatoire pour tous les bacheliers souhaitant poursuivre leurs études supérieures.

Mais l'outil pédagogique est particulièrement critiquée depuis sa mise en place il y a sept ans. Beaucoup de lycéens se retrouvent sans affectation malgré une liste de vœux renseignée et un dossier dûment rempli. En septembre dernier, près de 4.000 bacheliers étaient toujours sans affectation.

Emmanuel Macron a donc fait de cette réforme une priorité alors qu'en coulisses, de nombreuses personnes évoquent une "révolution culturelle", selon Le Parisien qui dévoile les contours de ces évolutions. L'idée générale ? Mettre fin à l'algorithme informatique et ainsi ne plus laisser l'ordinateur décider tout seul du sort des bacheliers. 

À lire aussi
Des étudiants en médecine en plein examen. santé
Études de médecine : le numerus clausus supprimé à partir de la rentrée 2020

Une liste de vœux divisée par deux

Le premier changement concerne directement les lycéens. Ces derniers devront faire jusqu'à 12 vœux maximum, soit moitié moins que ce qui était permis actuellement. Terminé également le classement par ordre de préférence car chaque élève recevra une réponse pour chacune de ses demandes.

Lycée et université donneront leur avis

Le système actuel était décrit comme arbitraire. Le ministère de l'Enseignement supérieur veut intégrer plus d'humain. C'est pourquoi, les lycées seront désormais consultés. Dès le 2e trimestre de terminale chaque vœu sera examiné par les professeurs et ils donneront leur avis, comme c'est déjà le cas pour le baccalauréat aujourd'hui.

Puis le dossier partira à la faculté. Elle aura alors accès aux notes et pourra ainsi décider elle-même de favoriser tel ou tel élève. Cela évitera le tirage au sort informatique imposé par la plateforme depuis sa création.

Des remises à niveau obligatoires

Cependant, ce sont bel et bien les élèves qui auront le dernier mot. S'ils souhaitent tout de même intégrer une licence malgré les avis contraires de son établissement et de l'université, les futurs étudiants auront le droit de faire du forcing. 

Dans ce cas, les élèves pourraient se voir imposer une formation de remise à niveau. Cela pourrait passer par des cours en ligne, un stage voire même une année complète de propédeutique soit une année entière entre le lycée et la licence pour obtenir les pré-requis nécessaires. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université Admission post-bac Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790718927
Admission post-bac : ce que prévoit la réforme de la plateforme
Admission post-bac : ce que prévoit la réforme de la plateforme
ÉCLAIRAGE - Afin de mettre fin au tirage au sort, la plateforme d'admission post-bac va faire peau neuve. Une nouvelle procédure qui sera présentée lundi 30 octobre par le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/admission-post-bac-ce-que-prevoit-la-reforme-de-la-plateforme-7790718927
2017-10-29 08:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YKPfT8qdwUt42dYL9Ti5Uw/330v220-2/online/image/2017/0816/7789731924_des-etudiants-a-l-entree-de-l-universite-jean-moulin-a-lyon.jpg