1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Accident de Brétigny : un ancien député dénonce le manque d'agents de maintenance
1 min de lecture

Accident de Brétigny : un ancien député dénonce le manque d'agents de maintenance

INVITÉ RTL - Jean-Claude Sandrier dénonce le "délaissement" du réseau ferré en France et la recherche de la réduction des coûts du service public, alors qu'un rapport sur la catastrophe de Brétigny-sur-Orge accuse la SNCF de l'état de délabrement des voies.

Jean-Claude Sandrier à l'Assemblée nationale en 2010 (Archives)
Jean-Claude Sandrier à l'Assemblée nationale en 2010 (Archives)
Crédit : PIERRE VERDY / AFP
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier

Le rapport sur la catastrophe de Bretigny-sur-Orge n'étonne pas Jean-Claude Sandrier, ancien député du Cher et président de l'association Urgence ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT). Les experts dénoncent un "état de délabrement jamais vu", mais pour Jean-Claude Sandrier, "on sait depuis très longtemps que le réseau classique est délaissé".

"C'est particulièrement vrai sur cette ligne", précise-t-il, rappelant qu'"à partir de 2003, l'idée de la rénover a été abandonnée". L'ex-député du Cher dénonce le "délaissement" de la ligne par la SNCF et RFF. 

6.000 postes de maintenance supprimés

"On peut dire qu'on joue avec la vie des usagers", assène-t-il. "Évidemment, ce n'est pas délibéré. Mais les choix économiques qui sont faits aujourd'hui, c'est la compétitivité à tout crin, la réduction des coûts (...). Cela se traduit par des manques sur le plan humain", explique Jean-Claude Sandrier.

"En six ans, il y a eu 6.000 suppressions d'emplois dans le domaine de l'entretien des voies, c'est-à-dire 30% des emplois de maintenance de la SNCF supprimés", détaille-t-il.

Une "responsabilité collective"

À lire aussi

Pour Jean-Claude Sandrier, il n'est pas question de rejeter toute la responsabilité sur la SNCF. Pour lui, c'est une "responsabilité collective". "Elle concerne tous nos concitoyens et porte sur le service public", dit-il.

"Si on veut un service qui réduit ses coûts, on ira vers des mésaventures de cette nature. C'est un choix citoyen. Le service public impose de l'argent public mis pour rendre service à nos concitoyens. C'est ça la base de tout et la base du service public", défend-il.

La catastrophe de Brétigny-sur-Orge a fait sept morts et plusieurs dizaines de blessés dans le déraillement d'un train reliant Paris à Limoges, le 12 juillet 2013.

À écouter

SNCF : "30% d'emplois de maintenance supprimés", dénonce Jean-Claude Sandrier
00:08:50
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/