1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Abattoirs Gad : les salariés apprennent leur licenciement devant leurs collègues
1 min de lecture

Abattoirs Gad : les salariés apprennent leur licenciement devant leurs collègues

REPLAY - 225 employés des abattoirs de Gad ont été licenciés. Ils sont convoqués par ordre alphabétique, avant qu'on leur remette une enveloppe contenant la nouvelle.

Le site de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan)
Le site de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan)
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Abattoirs Gad : les salariés apprennent leur licenciement devant leurs collègues
01:34
Nicolas Bauby

Devant la salle municipale culturelle de la ville de Josselin dans le Morbihan, les 755 anciens salariés de l'abattoir Gad défilent depuis ce vendredi 17 octobre. Depuis hier, 530 d'entre eux vont conserver leur emploi dans le cadre de la reprise par Intermarché. Cependant, les 225 autres sont poussés vers la sortie. 

Aucun ne connaissait son propre sort et chacun a appris la nouvelle devant tous ses collègues. Des employés soutenus par leurs collègues craquent, pleurent. Par ordre alphabétique, ils pénètrent dans le centre culturel de la ville, gardée par des agents de sécurité

Je suis licenciée et j'ai demandé à connaître les critères (...). Personne n'a pu me répondre

Une ancienne salariée des abattoirs Gad

"C'est un peu comme aller à l'abattoir. On passe les uns après les autres. On nous donne une lettre où on apprend si on est gardé ou rejeté", explique un salarié. Les personnels licenciés sont rapidement isolés dans une salle et découvrent les propositions de reclassement. "Je suis licenciée et j'ai demandé à connaître les critères qui ont contribué à cela. Personne n'a pu me répondre", raconte une ancienne salariée. 

Ceux qui continuent l'aventure ouvre une enveloppe dans laquelle se trouve un badge : "Reprise de l'activité lundi"

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/