2 min de lecture

9 mois de prison ferme pour 8 ex-salariés de Goodyear

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Les auditeurs ont la parole - Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 12 janvier 2016 Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

9 mois de prison ferme pour 8 ex-salariés de Goodyear

Huit anciens salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord ont été condamnés mardi à Amiens à 24 mois de prison dont 9 ferme pour la séquestration durant 30 heures en 2014 de deux cadres dirigeants de cette entreprise promise à la fermeture. 

Le parquet avait requis contre chacun d'entre eux une peine de deux ans d'emprisonnement, soit un an "ferme aménageable" et un an de sursis, lors de l'audience du 24 novembre. Ils ont été condamnés mardi à 24 mois de prison  dont 15 avec sursis. 

Par ailleurs, deux des huit salariés ont également été condamnés pour violences en réunion, mais n'ont pas écopé de peine supplémentaire. 

Entre le 6 et le 7 janvier 2014, le directeur des ressources humaines ainsi que le directeur de la production avaient été retenus dans les locaux de l'usine de pneumatiques que plusieurs dizaines de salariés avaient occupée avant de les laisser partir. 

A la barre, tous les prévenus avaient évoqué "un coup de colère" face à une direction qui "n'apportait aucune réponse" à la "détresse sociale" dans laquelle se trouvaient les salariés de cette entreprise de 1.143 salariés, fermée quelques jours après. 


Invité de RTL MIDI à 12h50 : Mickaël Wamen, délégué CGT de l'ex-usine de pneus Goodyear à Amiens-Nord.

Faut-il rendre le service civique obligatoire ?

Le ministre de la Jeunesse Patrick Kanner a assuré ce matin sur RTL que "le chômage des jeunes se traite par l'emploi et non pas par le service civique", récusant toute volonté du gouvernement de "camoufler" les chiffres. 

Alors qu'on lui demandait si le développement des missions de service civique, annoncée hier par François Hollande, n'était pas un moyen de faire baisser le chômage des jeunes, le ministre a répondu : "sûrement pas". 

"Le chômage des jeunes se traite par l'emploi, pas par le service civique. Un jeune en service civique reste inscrit" sur les listes de Pôle emploi, "en catégorie C" (activité réduite), a-t-il dit, en réfutant tout "camouflage". 

Selon le ministre, le service civique peut constituer "une digue anti-radicalisation". "Un jeune qui se sent utile, respecté, qui a trouvé sa place dans la société est un jeune qui sera sûrement moins soumis aux tentations de prédateurs qui l'auraient repéré". 

Il s'est dit favorable à l'extension à une semaine de la journée défense et citoyenneté, évoqué lundi par le chef de l'Etat. 


Faut-il rendre le service civique obligatoire ? : La rédaction de RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Selon vous, faut-il rendre le service civique obligatoire ?
Nombre de votes : 7517 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande


Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants