1 min de lecture Débarquement de Normandie

75e anniversaire du Débarquement : Utah beach, la réussite américaine

LES LIEUX MYTHIQUES DU DÉBARQUEMENT (4/5) - Utah beach, un débarquement presque sans accroc.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
75e anniversaire du Débarquement : Utah beach, la réussite américaine Crédit Image : Frédéric Veille | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
fred veille
Frédéric Veille édité par Simon Dujardin

6 juin 1944, 6h30, les premiers chars amphibies américains débarquent à Utah Beach où les mitrailleuses allemandes sont rapidement neutralisées.

"Utah beach c’est pour la journée du 6 juin un succès. Il n’y a pas eu beaucoup de résistance due au fait que les bombardements qui ont eu lieu avant le débarquement ont été un succès. Des bombardements très précis. Et au moment où les troupes américaines débarquent, il n’y a quasiment plus de résistance allemande sur le secteur de Utah", explique Séverine Letourneur la directrice du Musée d’Utah Beach.

Pas de résistance allemande alors les Américains progressent vite, la plage est envahie, Janine Lot, avait 12 ans ce jour-là, elle habitait tout près. "Les bombardements étaient tellement intenses que quand on est arrivé sur la dune pour voir ce qu’il se passait, je me suis couchée par terre, je ne pouvais plus avancer. On a été obligé de rebrousser chemin parce qu’on ne pouvait plus accéder à la plage, on se serait fait tuer. Les balles nous sifflaient aux oreilles, les obus tombaient près de nous. Et puis il y avait tous ces morts et ces blessés, c’était effrayant. Et puis tous ces Américains avec leur matériel… c’était ahurissant."

Je le dis toujours, on s’est endormi allemand, on s’est réveillé américain"

Danièle Patrix
Partager la citation

Tellement ahurissant et impressionnant que dans la matinée les troupes atteignent le village voisin de Sainte-Marie-du-Mont, sous les yeux de Danièle Patrix, 5 ans : "Les Américains venaient à pied depuis Utah et moi j’étais sur le pas de la porte à les regarder passer. Certains m’envoyaient des bombons, des chewing-gum, des chocolats. Je le dis toujours, on s’est endormi allemand, on s’est réveillé américain", confie-t-elle.

Danielle Patrix en avril 2019 pose devant la robe qu'elle a confie´ au Muse´e d'utah Beach, la robe qu'elle portait lors du 1er anniversaire du De´barquement en juin 1945
Danielle Patrix en avril 2019 pose devant la robe qu'elle a confie´ au Muse´e d'utah Beach, la robe qu'elle portait lors du 1er anniversaire du De´barquement en juin 1945 Crédit : Frédéric Veille
À lire aussi
Jean Morel (à droite) avec deux autres vétérans du commando Kieffer, René Rossey et Léon Gautier, le 5 mai 2017. D-day
Mort de Jean Morel, l'un des derniers vétérans du commando Kieffer

Voilà pourquoi dans cette commune on a un éternel respect pour ceux qui ont libéré la France. "On a été une porte d’entrée de la liberté et contrairement à d’autres endroits, on a pas été trop impacté. Nous n’avons pas eu de grosses pertes civiles, ni de grosses destructions. Donc on est ressorti libre mais pas trop blessé", conclût Henri Millet, le maire actuel de Sainte-Marie-du-Mont.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débarquement de Normandie Seconde Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants